Naruto Shouka
Bienvenue sur Naruto Shouka, merci d'être passé sur ce fabuleux Forum RP, en espérant vous voir RP avec nous...



Naruto Shouka


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Yamamoto Tamaki, How can I serve you ? [U.C]

Aller en bas 
AuteurMessage
Yamamoto Tamaki

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 05/08/2009

MessageSujet: Yamamoto Tamaki, How can I serve you ? [U.C]   Ven 7 Aoû - 17:25







    « Vous êtes simplement délicieuse, Ma Dame »


    Dénomination


    Yamamoto Tamaki

    Age


    26 ans

    Grade


    Je ne suis qu'un Majordome, qu'importe bien mon grade dans le monde shinobi.

    Affinité


    Kekkai Genkai de Fuuinjutsu

    Comment avez-vous connu le forum ?


    Fu fu fu

    Mots de passe


    validé par Shin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamamoto Tamaki

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 05/08/2009

MessageSujet: Re: Yamamoto Tamaki, How can I serve you ? [U.C]   Ven 7 Aoû - 17:25


    « Permettez moi de vous dire que malgré votre âge, vous n’êtes point encore ouverte telle cette rose, Ma Dame. »

    Physique


    Ephèbe élevé au rang de majordome après avoir été sans domicile, l’on peut le considérer comme un homme ayant vécut dans la demeure de la plus puissant famille du Pays du Feu, celle du Daimyo lui-même, où il ne fut que valet pour la jeune fille de ce seigneur. Mais à quoi ressemble-t-il ? Je vais tenter de vous le dire, mais commençons donc par le commencement : son faciès.

    Possédant deux aspects, l’on ne peut décrire l’un de ceux-ci sans empiéter sur le territoire de l’autre. D’une certaine beauté, ce visage triangulaire est tout de même coloré, non pas hâlé par un travail extérieur, mais rouge sain, démontrant la bonne santé et les multiples activités de Yamamoto. Ce visage est plutôt expressif, se tendant dans des sourires agréables, ses yeux se plissant avec facilité et habitude, si l’âge le prenait déjà, l’on pourrait voir à la surface lisse de son visage, des rides aux commissures de ses lèvres ainsi que dans le coin de ses yeux, des rides marquant cet aspect joyeux du laquais. Entouré de la noirceur de ses sourcils et cils, ses yeux d’un rouge coruscant sont de pures merveilles, un tel gouffre de sentiment étant fort rare, l’on ne peut nier la puissance de ses yeux, car ils sont aussi la cause de son second aspect, moins, ses yeux se fendant à la manière des ophidiens, l’on ne peut nier que son visage à l’aspect doux, devient d’une dureté surprenante, et ses yeux, anciennement véritable Phébus de sentiments, deviennent glacials et inquiétant. Des yeux de prédateurs, tout comme ses sourires, ironiques ou en coins, ceux-ci ne représentent plus que du malsain, ce qu’il est à priori. En outre de la variation de ses yeux, l’on peut noter une autre modification physique, celle de ses dents,celles-ci se faisant subitement plus pointues, sans pour autant s’allonger, mais prenant un profil certains pour pouvoir trancher de la chair ainsi que du muscle. D’une blancheur teintante en toute occasion, elles ne semblent pouvoir rester couvertes de sang, absorbant d’une volonté propre le sang pouvant les recouvrir, faisant un effet de soif constante pour l’homme lors de la variation de son physique, lorsque qu’il quitte l’état de majordome pour devenir le Corbeau Sanglant. Sa chevelure encadre son visage, celle d’un noir quelque peu éclatant, s’approchant d’une carnation d’ébène. Une mèche rebelle venant parfois dissimuler son visage, celle-ci ne le gênant que très peu, il peut toujours la ranger d’un geste élégant derrière ses oreilles qui ne sont jamais recouvertes par sa chevelure.

    Incube à l’allure élancée, corps filiforme sans réelle carrure, c’est un homme sans force, possédant tout de même une musculature que tout adolescent pratiquant le moindre travail physique peut facilement surpasser, l’on peut donc deviner qu’il ne possède aucune résistance, ce qui est purement vrai. Axant son corps dans la vivacité et l’endurance, il est d’une souplesse étonnante, se déplaçant avec une élégance rare, sans doute apprise auprès de la fille du Daimyo. L’on ne peut pourtant nier que sa peau reste lisse et parfaite sur tout son corps, à l’instar de son visage. Il a vécut, il a aussi combattu, comme l’affirme les stigmates parcourant son tégument. Une cicatrice parcourant la longueur de son dos, ainsi qu’une autre, plus en forme d’un symbole, représentation d’une croix gothique sur sa cuisse droite. Il possède aussi des brûlures, voulues, marquant son affinité vers le Fuuinjutsu. Des sceaux considérés comme des croix sataniques sont présents sur le dos de la main du jeune homme, ainsi que dans son dos, l’on constate deux étoiles de David. Sur le bout de ces doigts l’on ne peut nier la présence d’un sceau, mais infiniment petit qui à l’œil nu ressemble plus à des tâches d’encres qu’à une œuvre artistique.

    Fraîcheur et propreté, deux choses très importantes pour l’homme, complètement imberbe, il n’aurait toléré la moindre présence de poils sur son corps, les prenant sans doute en horreur. Il est toujours propre, évitant de se salir au possible, soignant autant son habit que son corps, on ne peut nier une certaine marque de coquetterie masculine lorsque l’on constate ses ongles manucurés et coupés avec soin.

    Cette coquetterie se faisant tout autant remarquer dans sa tenue sans le moindre plis et sans la moindre imperfection, composée d’une chemise manche longue blanche à laquelle s’ajoute par-dessus une veste sans manche de style dandy et noir, celle-ci comportant deux poches sur les côtés, il porte aussi un veston, cette fois-ci manche longue, avec une traîne se fendant en deux à mi-fesse pour s’arrêter à hauteur de ses genoux. Portant aussi une cravate noire pour fermer le col montant de sa chemise. Des gants de soies blancs dissimulent ses mains, sans doute pour ne pas dévoiler les marques sur ses mains, ses brulures disgracieuses. En descendant plus bas, l’on ne peut que constater un pantalon de toile noire, finement coupé ainsi que des chaussures cirées. Un chapeau haut forme en feutre noir garnissant sa tête lors de ses voyages, l’on peut constater la présence d’une montre à gousset à la chaîne argentée. Avec son chapeau, ses seuls bagages se limitent à une boite comportant ses lunettes ainsi qu’une autre, un peu plus grande et plus esthétique, comprenant son violon celle, dans celle-ci se révélant une cache dissimulant une autre tenue.

    Un masque argenté ne dissimulant que le haut de son visage et reposant sur son nez, elle apparaît avec une masse de plume noir, rappelant celles d’un corbeau, se répandant jusqu’entre ses omoplates, il possède aussi une longue cape noire descendant jusqu’à ses pieds sans le moindre motif, ses vêtements de majordome troqué contre un simple pantalon et un simple treillis sont bien plus efficaces pour le combat, mais ceux-ci ne composent que la tenue du bien sombre Corbeau Sanglant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamamoto Tamaki

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 05/08/2009

MessageSujet: Re: Yamamoto Tamaki, How can I serve you ? [U.C]   Ven 7 Aoû - 17:26


    « Détournez vos yeux je vous prie, Ma Dame. Ce genre de spectacle n’est guère bon pour votre teint. »

    Mental


    Homme distingué, l’on ne peut nier ses bonnes manières ainsi que sa présence agréable, pouvant palabrer sur toutes sortes de sujets, que cela soit banals ou importants, il était lors d’une discussion, la pierre dans le rouage, empêchant celle-ci de tourner en rond lors d’une dispute, ou de désarçonner complètement une personne s’approchant d’un secret qui devait être gardé. Discret, il savait faire oublier sa présence, pouvant alors assister ou entendre des choses des plus intéressantes. Il était certes curieux, mais la bienséance lui demandait de ne pas presser de questions les gens, mais plutôt d’attendre de pouvoir emboiter les pièces avec une facilité exemplaire. Appréciant le calme ainsi que la politesse, cet homme distingué peut se montrer parfois extrêmement froid quant au moindre rustre pouvant peupler le monde qu’il foule. Sa dignité est presque palpable, cet homme ne possédant visiblement qu’une parole se fait pourtant passer pour un simple domestique, trompant les personnes autours de lui. Mise sur la fierté qu’il a d’être sous les ordres de la Dame qu’il sert, cette dignité n’en est pas moins dérangeante lorsqu’elle se fait sentir dans un moment où une personne tente d’écraser par le poids des mots ou de sa puissance, sa maîtresse. Le fait qu’il ne tolère que de servir une femme est-il une marque de perversité ? Bien qu’il possède un grand nombre de vices tels que les jeux d’argents et la cigarette, l’on ne peut dire qu’il ait celui des femmes en ligne de vue. Non, il éprouve seulement une certaine fierté à s’occuper d’elles, à les voir se développer, et puis, il n’a jamais servis qu’une femme et ne peut s’imaginer servir un homme, sans doute un élan de machisme de sa part, ou bien de protection naturel pour le beau peuple, qu’importe.

    En privé, il est plein d’entrain, étonnement rieur et agréable qui font un profond contraste avec son ton guindé lorsqu’il reprend à pleine main le rôle de son majordome. Il est aussi ce que l’on peut appeler un homme soumis, suggérant une option sans pour autant la déclarer comme la meilleure, il n’est qu’une bouche, ne se souciant pas que l’oreille l’écoute ou y prenne attention, il se contente de faire ce qu’on lui dit sans par après faire une remarque désobligeante devant le manque de réfléchis d’où découlait une décision hâtive et fausse, se contentant de réparer les pots cassés par après.

    Respectueux, il traite toute personne comme il se doit, partant du principe qu’elle est toujours plus élevée que lui dans la hiérarchie du village, l’on ne pourrait pas se douter que ce simple majordome pourrait posséder une volonté d’esprit aussi forte, voir même une quelconque puissance, ce qui fait bien sûr son secret. Sous cette enveloppe fluette se dissimule un homme à la grandeur d’âme transcendant celle de l’humanité, il ne se voit pourtant pas pourvu de la Sainte Mission de guider l’homme vers la lumière, de le forcer à voir celle-ci pour la prendre à pleine main, non, il se contente de faire briller l’astre effervescent et d’écarter les bras de la Sorgue, plaçant l’évidence d’une façon détournée face aux yeux de la personne qu’il souhaite manipuler.

    Car là est sa nature, un manipulateur, sous ses beaux sourires se cache bien des choses qu’il se garde de révéler par ce qu’il appelle le secret professionnel. Il n’en est pas moins un être, non, deux êtres en ce même corps, s’étant créer le laquais qu’il joue à la perfection comme s’il avait toujours été ainsi, l’on ne peut noter la moindre anomalie dans son comportement, tant son rôle est bien tenu et étudié avec la même perfection qu’il place à la présentation de son corps dans ses habits de serviteur.

    Etrange et mystérieux, ce sont deux mots pouvant caractériser l’homme lorsqu’il révèle sa vraie nature, ne parlant sans doute que par énigme, il ne semble vouloir donner une preuve tangible de ses paroles, les dissimulant sous des faux semblants, toujours pour ne pas donner l’impression qu’il était celui qui avait dirigé l’esprit de son interlocuteur vers cette option, car qui ne serait donc pas méfiant face à un laquais ayant la présence d’esprit de pouvoir rediriger un homme, autant par le sang que par la salive.

    Bien que la présence du Corbeau Sanglant plane sur son âme, il n’est pas un être faux, il ne ment pas quant à ses sentiments, mais préfère les dissimuler dans des phrases prenant des tournures tant complexes qu’elles perdent son protagoniste. Son sourire sera toujours vraie, que ses dents soient pointues ou non, la puissance sentimentales visible dans ses yeux est toujours vraie, que ses pupilles soient fendues ou non, car il est un homme qui ne peut vivre via le mensonge, car de sa loyauté et de son honneur dépendent autant sa place que sa vie, car il sait avoir besoin d’autrui, sinon il ne pourrait que sombrer dans les vices qu’il encourage à nettoyer de la surface d’un monde où l’onirisme et le tangible ne pourront que se rejoindre.

    Grand utopiste, la tête dans les nuages dans ses moments de solitude, il ne peut nier posséder une colère en lui, bouillonnante comme une nappe de goudron que l’ont chaufferaient, aussi poisseuse que celle-ci, il ne peut nier qu’il a peur de ce lègue de son clan, cette envie du sang dès que celui-ci est présent, ce besoin d’en faire couler encore plus, car la nécessité n’est pas de le boire, mais de le voir couler et de prendre plaisir à le faire couler toujours plus. Cette violence qu’il tente toujours d’enfermer à double tours dans un coin de son âme ressurgit dans les moments les plus inopportuns, le laissant souvent par après dans un état de détresse réclamant tendresse tel un chiot auprès de sa mère après avoir été vaincu par un adversaire qu’il avait considéré comme inférieur. Car sur ce plan, malgré le fait qu’il joue sans honte avec les sentiments d’autrui, il n’en est encore que novice dans la maîtrise des siens, bien des choses sont encore à apprendre pour cette homme qui veut créer pourtant un Paradis Terrestre.

    Quelle ironie …N’est-il pas ? Bien que son but final soit celui-ci, il connaît sa faiblesse et le fait qu’il en est inapte pour le moment, de fait, il met tout en œuvre pour que sa maîtresse ne puisse voir autours d’elle que le monde qu’il souhaiterait créer, il souhaiterait la retirer de ce monde de haine et de violence, prenant en lui tous ses soucis, toutes ses missions, tout ce qui aurait pu lui laisser le moindre point d’attache, car il est protecteur à l’égard de toute personne le tolérant dans son sillage, il vénère même cette personne au point d’être agressif avec toutes personnes osant lui faire du tors, voir même meurtrier …Car nul n’a dit qu’il était l’ange parfait …

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamamoto Tamaki

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 05/08/2009

MessageSujet: Re: Yamamoto Tamaki, How can I serve you ? [U.C]   Ven 7 Aoû - 17:27





    « Ce que je vais vous raconter n’est sans doute pas le conte des milles et une nuit, Ma Dame, mais c’est ma vie. »

    Histoire


    En cours
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Yamamoto Tamaki, How can I serve you ? [U.C]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Yamamoto Tamaki, How can I serve you ? [U.C]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [East Blue- Shimutsuki] La forge de Yamamoto
» [A.C] On ne sais jamais ce que la vie nous réserve [Adriam]
» Yamamoto & co (arme à la demande)
» Ce que l'avenir nous réserve
» Dans la vie Chaque chose a son temps , La vie nous réserve plein de surprise !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Shouka :: Présentations :: 
» Zone Présentation «
 :: Kiri :: Présentations en cours
-
Sauter vers: