Naruto Shouka
Bienvenue sur Naruto Shouka, merci d'être passé sur ce fabuleux Forum RP, en espérant vous voir RP avec nous...



Naruto Shouka


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Naruto Uzumaki

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Naruto Uzumaki   Lun 27 Juil - 21:43

Nom: Uzumaki / Namikaze

Prénom: Naruto

Age : 16 ans

Sexe : Masculin

Nindo : Se battre jusqu'au bout.

But:Créer une Organisation regroupant tous les Jinshurikis Pour tuer tous les membres de l'akatsukis et aussi ce qui nous méprises.

Affinités: Katon (Kyubi) Fuuton (Lui)

Village ou organisation désirer: Akuma Jidaï [Ere des Démons]

Description mental[3 lignes minimum]:








Il est bien plus Intélligent et sa puissance mental possède maintenant un Q.I non pas suppérieur a Shikamaru Nara, plus grand stratège de Konoha mes au niveau de 150, ce qui comparait a l'ancient et énorme, il possède une capacité a examiner les situations sous tous les détailles et et partit plus de six ans avec Jiraya pour pouvoir approfondir ces connaissances, il a rattrappé tous ces heure d'étude sauté en étudiant a la bibliotheque, pour y connaitre autant qu'un des meilleurs étudiants de Konoha, il n'est pas flemmard et connais beaucoup en mythologie japonaise, surtout au sujet des démons, et plus spécialement a celui du nom de Kyubi, il a fait un pacte avec ce démon, et pour cela, le démon, en lui faisant une offre en Or, et maintenant son amis et son protecteur, il ne tentera plus de prendre possession de son corp comme il le faisait avant... Il est capables de créer une technique surpuissante en divisans le temp de création par deux, ce n'est pas les idées de techniques mes riens du tous. Il as un réseau espion bien plus grand que Jiraya et encore plus étalé, ces relations avec les Kages lui ont value, fin il aurait du lui valoir le Grade de Protecteur de Konoha. Une fois quelqun battue par les membres de son groupe, il le nomme, non les nommes : Bannin no Kami qui signifie Gardien de Dieux.






Description physique[3 lignes minimums]:











Naruto porte une veste noire, avec des flammes rouges telles celle du Yondaime, seulement, cette fois ce sont de longue flammes rouges, remonttant dans le dos ou il y a marqué en Kanji Japonais "Démon", ces longs cheveux blongs lui tombent maintenant sur les épaules et ces yeux bleues joyeux d'avant se sont transformer en yeux bleue fender en leur millieu, mais brillant d'un bleue intense, pourtant, ces sont des yeux tristes montrant ce qu'il a put subir pendant le passé, il porte en dessous de cette vestes, des rouleaux parchemins retenants les autre capes que vont porter les prochains membres d'Akuma Jidaï, seulement, pour cela, il faut que Naruto s'ouvre a nouveau le doigt, mais bon revenons au sujet. Que peut-on encore dire sur notre Naruto, a oui, il garde ces chaussure ninja bleue et son bandeau de Konoha rayé sur son front, il est fort et son visage durs et froid par moment.





Histoire :



Après ce poste.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naruto Uzumaki   Lun 27 Juil - 21:43

Après trois ans d’entraînement, Naruto et Jiraiya sont sur le chemin du retour vers Konoha. Les deux portaient un manteau noir, avec un capuchon rabattu sur leur tête pour ne pas se faire reconnaître. Jiraiya était resté le même, mais Naruto, lui, avait changé. Il était plus grand qu’avant, un mètre soixante-cinq environ, et était plus musclé. Les marques prouvant la présence du démon renard en lui étaient plus visibles qu’avant et son regard, plus perçant, même si on pouvait y voir la même joie de vivre dedans. Ses cheveux avaient poussé et atteignaient maintenant ses épaules. Les capes cachaient les vêtements des deux voyageurs, ainsi qu'une partie de leur corps, empêchant une description plus poussée. Ils n'étaient plus qu’à un jour de marche de Konoha.

- Naruto, lorsque nous arriverons, je vais aller voir Tsunade, et toi, tu seras libre de faire ce que tu voudras, commença Jiraiya. Par exemple…

- Sugoi, je vais aller voir les autres, et leur montrer mes super techniques, et…

- LA FERME ! Je parlais, ne me coupe pas la parole. Comme je le disais, tu ne pourras pas utiliser des techniques comme le Futon Rasenshuriken et toute autre techniques que je t’ai interdites, l’informa Jiraiya.

- NANI ! Mais, Ero-Sennin, ce sont mes meilleurs jutsus que vous m’avez interdits !

- Je sais, mais souviens toi de ce que tu possèdes dans le corps. Ce n’est pas tout le monde qui t’apprécie... Euh... Mais tes amis, eux, t'apprécient. En plus, tu restes très fort sans tes techniques interdites.

La tristesse s’empara de Naruto. Il avait oublié les villageois et leur haine envers lui. Il ne rajouta plus un mot, trop absorbé par sa tristesse, inquiétant son sensei, qui le connaissait rempli d’énergie. Le pervers décida d’intervenir pour lui changer les idées.

- Naruto ! Je vais vérifier si tu resteras d’un niveau élevé sans tes techniques interdites, et ainsi évaluer ton potentiel.

- En te combattant n’est pas évident. Cet endroit semble propice.

Ils se trouvaient dans un boisé près d’un lac, mais celui-ci était à environ deux-cents mètres de là.
L’endroit où ils étaient avait légèrement moins d’arbres, un peu comme le terrain d’entraînement numéro sept (Bon, vous voyez à quoi ressemble l’endroit).

- Bref, on commence quand ? Demanda Naruto, impatient, en jetant sa cape, tout comme Jiraiya, qui comprit qu'il ne voulait pas attendre.

On pouvait voir que le vieux pervers n'avait aucune originalité et avait gardé les mêmes vêtements qu'avant. Naruto, par contre, avait délaissé ses vêtements horriblement orange pour une camisole noire moulante, permettant aux filles de voir ses muscles. Il avait un pantalon également noir, pas trop moulant sans être trop ample. Il avait un bandeau frontal, style Jiraiya, mais fait d'un métal noir, avec, au milieu, le kanji Démon, de couleur blanche, pour ne pas oublier comment on le traitait dans son enfance. Le blond avait des gants qui laissaient voir ses doigts, mais pas ses paumes. Ils étaient fabriqués d'un matériau aidant à la libération de chakra. Finalement, le collier que Tsunade lui avait offert était toujours présent sur son torse. Mais bon, retournons au combat.

Jiraiya lui lança une volée de shurikens, pressé de commencer. Mais Naruto n’était plus faible et commençait à être intelligent dans la vie de tous les jours. Il composa des mudras1 à grande vitesse tout en faisant un bond en arrière, et s’écria :

- Futon : Boufuu No Tate (Barrière de vent violent)2

Les shurikens éclatèrent à l’impact. Mais Jiraiya avait profité du moment pour sauter haut dans les airs, regardant le vent qui laissait une image légèrement floue reculer. Il ne perdit aucune seconde pour ne pas laisser la protection de Naruto qui l'avait protégé s'enlever, et ainsi l'utiliser contre son élève. Il fit rapidement des mudras dans les airs.

- Katon : Akuma No Kokyuu (souffle du diable)

Une déferlante de feu gigantesque se dirigea vers le renard, mais celui créa un clone, qui le prit et le lança vers le lac. Le clone fut touché par l'attaque, et lui n'était toujours pas blessé. Entre lui et le lac se trouvaient quelques arbres, à l’intérieur d'un desquels il créa un clone, qui se dirigea vers le lac, alors que lui utilisait un jutsu doton pour se cacher dans le sol. Le clone lança des kunaïs combinés à du chakra de type futon vers Jiraiya, qui descendait vers le sol. L’ermite les esquiva de son mieux mais eut quelques coupures très superficielles, et retomba sur le sol, puis se précipita vers le Jinchuriki. Quand il arriva au dessus du vrai Naruto, celui-ci sortit de terre avec un rasengan pointé vers ses bijoux de famille.
C’est un coup traître digne d’un enfoir*, pensa Jiraiya.
Il l’esquiva de justesse en sautant, toujours en se dirigeant vers le lac. Le porteur de Bijuu lui lança un shuriken et fit des mudras, et s’écria :

- Shuriken Kage Bunshin no Jutsu, tout de suite suivirent de nouveaux mudras, et il fit un Katon : Hozenka no Jutsu.

Cinquante boules enflammées, chacune armée de shurikens, se dirigèrent vers Jiraiya, qui, trop pressé de se diriger vers le lac pour contre esquiver les attaques, oublia le Naruto qu’il avait vu aller dans cette direction au début du combat. Le sennin sauta dans le lac et plongea pour contre-attaquer. Mais les attaques étaient trop nombreuses. Donc, il ne pouvait qu’esquiver. Lorsque l’averse de shurikens fut terminée, il tenta d’atteindre la surface. Le clone sur le lac fit des mudras, et Jiraiya, de même. Naruto les termina en premier.

- Suiton : mizu tatsumaki no Jutsu (Cyclone d’eau)

Le cyclone d’eau déconcentra Jiraiya, le faisant sortir de l’eau et tourner à grande vitesse. Le clone qui avait fait la technique venait de se détruire. Mais le pervers professionnel tentait toujours de terminer sa technique. Naruto savait que Jiraiya n’était pas à fond et qu’il se retenait. Quand ce dernier deviendrait sérieux, il ne pourrait plus rien sans Kyuubi, qu'il ne pouvait pas utiliser. Donc, il devait en finir rapidement. Puis il sentit un puissant chakra venir de l’ermite. Le fils du Yondaime savait qu’il venait d’échouer à en finir vite (Naruto avait appris qui était son père pendant son entraînement). Jiraiya se mit à crier, malgré sa mauvaise posture, quelque chose à Naruto.

- NARUTO, TU ES FORT ! DIFFICILE DE CROIRE QUE TU POURRAIS ME FORCER À NE PLUS ME RETENIR. MAIS LÀ, JE SUIS SÉRIEUX. SENNIN MODE !

- Chikushou3 ! Je ne peux pas utiliser Kyuubi, ça m’est interdit, et l'invoquer me servirait, vu que, bien que petits, les deux crapauds de cette invocation sont plus forts que les autres.

- Katon: Ryuuka no Jutsu, hurla Jiraiya en tirant Naruto de sa réflexion.

Le vent produit par le déplacement du cyclone d'eau augmenta la force de l’attaque de l’ermite, et on put le voir lorsque sa technique annula celle de Naruto. Il avait deux crapauds sur chacune de ses épaules. Il parut plus vieux, avec une expression faciale plus ferme. Son nez grossit et devint rose/rouge, ressemblant tout bonnement à une grosse bosse avec des boutons. Une barbe en pointe avait aussi poussé et les lignes rouges en dessous de ses yeux étaient toujours présentes, mais d’autres s’étaient rajoutées et encadraient ses yeux. En atterrissant au sol, il cria :

- Gamaguchi Shibari no Jutsu !

Naruto, étonné, vit trop tard qu’il était emprisonné dans le ventre d'un crapaud.
Si seulement je pouvais utiliser toutes mes techniques, pensa-t-il.
Les murs se mirent à l’attaquer et il dut bouger à toute vitesse pour esquiver, mais n’arrivait pas à répliquer. Puis il eut une idée, mais savait qu’il n'aurait plus d’énergie après, si ça ne fonctionnait pas.

- Taijuu Kage Bunshin !

Cinq-cents clones apparurent et coururent vers Jiraiya. Pourtant, son sensei détruisait un grand nombre de ses clones. Il finit, en projetant la chair de l’estomac, par détruire tous ses clones, sauf deux. Ces derniers faisaient un rasengan, deux fois la taille originale. Jiraiya fit lui aussi son plus fort rasengan, il eut juste le temps de le faire. Les deux crièrent en même temps :

- Oodama Rasengan, cria Naruto.

- Cho Oodoma Rasengan, cria Jiraiya.

L’explosion détruisit la membrane derrière Naruto, ce dernier revola dans une zone d’herbe et se releva péniblement. L’attaque de Jiraiya avait été plus forte que celle de son élève. Il avait jamais vu son sensei dans cette forme avant, et ne la pensait pas si forte. Bien qu'il eût déjà senti cette force, il était surpris de voir que sans Kyuubi, il avait peu de chances de gagner. Il était légèrement sonné. Ero-Sennin, lui, n'était pas blessé et composa des mudras pendant que le jinchuuriki reprenait ses esprits.

- Senpou Kebari senbon, cria l'hybride.

Ses cheveux poussèrent pour devenir d’une taille inimaginable. Le ninja blond était immobile et nageait dans des cheveux durs et pointus. Naruto puisait dans ses dernières forces mais n'abandonnerait pas. Il trempa rapidement ses mains dans ses plaies pour qu'elles soient rouges. Puis il fit des mudras.

- Tsume No Ketsueki (Griffe de sang) !

De ses mains et pieds uniquement émana du chakra rouge, qui se transforma en griffe. Cette technique était très puissante, vu qu'elle envoyait, à chaque attaque, un résidu de chakra tranchant vers l'adversaire, mais, épuisé, il ne pourrait pas l'utiliser longtemps. Avec ses griffes, il découpa les cheveux le retenant prisonnier. Puis courut vers son adversaire et donna un coup de griffe vertical. Jiraiya fit un bond en arrière, puis se décala vers la gauche. Mais il était trop lent. Même avec un mètre de distance, l'attaque de Naruto laissa cinq marques de griffe ensanglantées, dues au chakra tranchant qu'il projetait vers son adversaire. Puis un combat de taijutsu commença. Naruto avait l'avantage. Puis le démon cria :

- Ryuuketsu No Mai (danse du carnage) !

Cette danse était sauvage et très dangereuse, vu qu'elle était exécutée à grande vitesse. Le Jinchuuriki bougeait comme un tigre. Jiraiya esquiva de son mieux et après chaque attaque, il avait des lacérations, courtes ou longues, partout sur son corps, mais aucune n'était profonde. Lorsque le Jinchuriki ralentit le rythme et que son chakra devint moins puissant, Ero-Sennin recula brusquement et s'exclama :

- Senpou Goemon !

Naruto, surpris, désactiva ses griffes de chakra rouge et exécuta rapidement des mudras tout en reculant, ne s'attendant pas à ce que Jiraiya l'attaque si vite.

- Suiton: Suijinheki !

Mais il était épuisé et blessé. Ses réflexes étaient moins bons. Il n'eut le temps que de créer une faible barrière d'eau, qui le protégea un peu, mais il fut légèrement brûlé à la jambe et au bras gauche. Puis, le coup l'ayant propulsé vers l'arrière, son dos heurta le sol avec fracas et il poussa un grognement de mécontentement. Il tentait encore de se relever malgré tous les dommages sur son corps, mais n'y arrivant pas, se recoucha, épuisé.

Comprenant que le blond ne pouvait plus rien, le gagnant aux longs cheveux blancs reprit son apparence normale. Le perdant, bien qu’ayant perdu beaucoup d’énergie et de sang, avait encore la force de se plaindre de sa défaite, les yeux clos. Jiraiya, en riant, lui annonça que son niveau était plus que suffisant et qu'il pourrait peut être, à pleine puissance, battre Kakashi. L'ermite lui mit un de ses bras autour de son épaule et se dirigea en direction de Konoha, avec son élève qui s'appuya sur lui. Il commençait déjà à récupérer. Rendu proche des portes, Jiraiya décida de soigner Naruto, pour qu'il puisse marcher fièrement tout seul. Naruto ne tenait plus en place. Il se rappelait sa promesse à Sakura. Il était maintenant fort... très fort. Il pourrait ramener Sasuke. Puis ses pensées retournèrent à Sakura. Est-ce qu'elle pensait à lui ?... Parce que lui pensait à elle constamment. Si... si elle aimait encore l'Uchiha, que ferait-il? Il retiendrait ses larmes comme avant, ferait des efforts en vain et prendrait des coups de poing de partout. Sans oublier ceux qui ne le connaissaient pas. Les autres villageois, eux, le détesteraient toujours.
Mais mes amis, eux, seront chaleureux, pensa-t-il, en se redonnant ainsi l'envie de retourner chez lui.
Les deux avaient hâte de revenir, mais l’accueil serait loin d’être chaleureux. Ils ignoraient que quelqu’un était revenu à Konoha, et que la personne qu’il essayait d’impressionner ne s’occuperait probablement pas de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naruto Uzumaki   Lun 27 Juil - 21:44

Naruto et Jiraiya avaient réparé leurs vêtements endommagés lors de l’affrontement et guéri leurs blessures. Naruto était excité de retourner chez lui. Son excitation augmenta lorsqu’il aperçut les portes de son village, mais il revint à lui et prit un air calme et sûr de lui pour paraître intelligent. Jiraiya le remarqua et sourit mais ne passa aucun commentaire. Sur ce point son élève n’avait pas changé. Toujours à essayer d’en mettre plein la vue. Finalement, ils passèrent les imposantes portes de Konoha. Vu qu’ils ne portaient pas leurs capes les gardes reconnurent Jiraiya mais pas le renard. Comprenant qui devait être l’individu qui accompagnait le sannin, ils restèrent bouche bée. Naruto sourit. Quand le sensei et son élève furent à bonne distance, l’un des gardes s’adressa alors à son compagnon.

- T... T... T’as vu ? C’est lui ! bégaya l’un des deux d’un air effrayé.

- Oui, mais ne t’en fais pas. Ce démon renard ne pourra rien face à lui. Il nous protégera.

- Tu as raison ! J’avais oublié qu’il était de retour !

Malgré la distance, nos deux héros avaient tout entendu. Le sourire de Naruto s’effaça et il finit par avoir un air triste et absent vu que tous les villageois se murmuraient entre eux que le village était à nouveau en danger par sa présence, que le sannin était sous l’influence de Kyuubi tout comme l’Hokage, et que maintenant plus forte, cette abomination devrait être neutralisée. Le jinchuuriki était triste et son maître et lui enrageaient, mais parler ne ferait qu’aggraver le cas de Naruto. Une question demeurait dans leur esprit. Mais qui était cette personne que les villageois disaient être la seule à pouvoir tuer le démon ? Jiraiya décida d’en parler avec Tsunade et informa Naruto qu’il allait parler avec elle, même s'il avait voulu réconforter son élève. Naruto se trouva seul et se dirigea vers son appartement. Il put voir plein de messages sur sa porte. Quelle tendresse, pensa-t-il, sarcastique. En effet il y avait des « brûle en enfer démon » et autres insultes qui je ne dirai pas, étant trop vulgaires. Il ouvrit la porte.

- C’est… de la pourriture sur le plancher? demanda-t-il à je ne sais qui.

Il créa quinze clones pour nettoyer, et pendant ce temps quitta les lieux. La nouvelle devait être répandue partout au village, et il le savait. Mais pourquoi personne n’était venu le voir ? Il se dirigea vers chez Ichiraku.

Pendant ce temps, Jiraiya venait d’entrer dans le bureau de Tsunade. Il raconta son voyage à Tsunade et lui raconta les choses importantes. Le Godaime était étonné de savoir que Naruto, sans utiliser Kyuubi, pouvait rivaliser avec Jiraiya, et qu’il avait créé plusieurs jutsu de rang S ou A. Jiraiya termina son récit en disant que Naruto pouvait maintenant faire un genjutsu de haut niveau, qu’il avait créé, et utiliser les éléments vent, eau, feu et quelques techniques de camouflage doton, mais très peu, et qu’il ne contrôlait Kyuubi que jusqu'à la troisième queue.

- Quel niveau a-t-il ? demanda l’Hokage, curieuse.

- Celui d’un Anbu, mentit l’ermite (rappelez-vous Naruto doit cacher son potentiel. En réalité, il est aussi fort, sinon plus, que son sensei). Mais donne-moi des nouvelles de Konoha, réclama-t-il ensuite.

L’ancienne sannin lui expliqua que les personnes de la génération de Naruto étaient tous chuunin ou juunin et qu’Orochimaru avait été tué. La nouvelle frappa Jiraiya. Qui avait pu le tuer alors que le troisième Hokage et les deux sannins n’avaient pas réussi ? Tsunade l’informa qu’il s’agissait de Sasuke, avec un air fier qu’elle n'aurait jamais eu il y a trois ans. Jiraiya lui demanda si elle était folle. Après tous elle était fière d’un déserteur. Elle lui répondit que Sasuke était retourné à Konoha et qu’il était devenu le meilleur élément. Jiraiya, lui, ne semblait pas étonné ni impressionné, mais inquiet. Tsunade lui assura qu’il ne ferait rien contre Konoha. En réalité, ero-sennin pensait plus à son élève. Avec L’Uchiwa revenu, comment charmerait-t-il Sakura ? Quelle serait sa réaction ? Il quitta Tsunade en espérant que ses craintes soient fausses.

Naruto était rendu chez Ichiraku, qui avait agrandi son restaurant. Il regarda à l'intérieur et remarqua plusieurs de ses amis en train de manger et fêter. Puis il entendit derrière lui la voix de Sakura crier quelque chose. Il se retourna et sourit en la voyant courir vers lui avec Ino. Elles restèrent figées ne l’ayant pas reconnu avant. Les deux le trouvaient beau, surtout Sakura (Tous les personnages excepté Naruto portent les habits de Naruto Shippuuden). Non, je ne peux pas trahir Sasuke-kun. Pourquoi est-ce que j’hésite face à ce baka ? Il faut que je sois fixée sur mes sentiments, pensa-t-elle. Puis, elle se rappela la raison de sa course. Naruto, lui, était aux anges. Quand il avait vu Sakura rougir, il sentit toute sa tristesse d’avant disparaître. Les deux couraient dans sa direction. Sakura en le voyant si souriant eut déjà mal de ce qu’elle allait faire.

- Sasuke-kun ! ... Bouge Naruto, cria-t-elle en lui donnant un coup de poing, sachant que Sasuke aimait voir Naruto souffrir.

Elle sauta au cou du survivant du massacre du clan Uchiwa, mais ce dernier remarqua son air triste. Il n’aimait pas cette furie aux cheveux roses, mais il voulait aussi faire souffrir Naruto, qui le regardait avec les yeux écarquillés. Il était simplement égoïste. Il décida que sa haine envers le renard était plus forte que celle envers Sakura. Ino arriva et, trouvant que Sakura allait trop loin, aida Naruto à se relever tout en chicanant Sakura sur sa conduite exagérée. Naruto, lui, avait le cœur brisé. Son ancien équipier tourna les yeux vers lui avec un sourire sadique. Son rival (Naruto) redouta le pire. Il prit le menton de Sakura, qui s’arrêta brusquement, tout comme Ino. Puis il posa ses lèvres sur les siennes en regardant Naruto. La fleur de cerisier était surprise, mais sous le coup oublia Naruto et se laissa faire. Le jinchuuriki fondit en larmes et partit avec une vitesse époustouflante vers chez lui alors qu’Ino restait pétrifiée devant tant de cruauté. Sasuke cessa brusquement son baiser et regarda avec un sourire derrière Sakura quand il remarqua que Naruto était partie Elle le remarqua et se souvint que Naruto était là, mais quand elle se retourna le blond avait disparu. Le sourire du dernier Uchiwa la choqua profondément. Il l’avait utilisée et elle avait marché !

- Toi… Comment ai-je pu ? Tu… commença la fille aux cheveux roses avec un regard qui lançait des éclairs. Mais elle s’arrêta pour courir vers la maison de Naruto, pendant que l’Uchiwa la regardait courir en souriant.

Naruto courait. Une journée seulement, et il avait envie de déserter. Soudainement, il sentit quelqu’un au loin lui courir après… Sakura. Il créa un clone qui se dirigea chez lui. Sakura suivit le faux Naruto. Le vrai, lui, marchait dans les rues sans but précis. Puis changea d’avis et se dirigea vers le bureau de l’Hokage, lorsqu'il sentit au loin Kakashi le suivre en se cachant. Le jinchuuriki fit comme s'il n'avait rien remarqué. Il vit quelques uns de ses amis, mais n’y prêta pas attention, et eux pas tellement non plus. Personne ne se souciait de lui. Enfin presque, vu qu’il sentait que Ino le cherchait. Mais il n’y prêta pas attention vu que elle et lui n’étaient pas vraiment proches. Arrivé au bureau, il ouvrit la porte sans cogner. Tsunade dormait, mais il ne voulait pas la réveiller vu que son sensei n’allait pas tarder à arriver et il avait des choses à vérifier. Kakashi entra dans la salle et trouva la Godaime en train de dormir sur son bureau et un Naruto assit sur une chaise, en face d’elle, et par le même fait dos à lui, qui semblait attendre.

- Puis-je savoir ce qu’un étranger veut au Godaime, demanda l’épouvantail à Naruto en faisant comme s'il ne le reconnaissait pas.

- Kakashi, heureux de vous revoir, dit Naruto sans aucun enthousiasme, troublant légèrement son ancien sensei.

- Naruto, je ne te pensais pas de retour. Tu es là depuis quand ? mentit Kakashi qui le suivait depuis qu'il en avait reçu l'ordre de Tsunade, avec une voix qui ne montrait aucune surprise.

- Environ trois heures… Kakashi, j’aurais besoin que vous m’aidiez pour une technique de haut niveau ; pourriez-vous me donner quelques minutes ? mentit Naruto, qui maîtrisait toutes ces techniques et voulait juste trouver du réconfort de sa part.

- Non, désolé je n’ai pas le temps.
Tu n'es pas digne de mon entraînement, contrairement à Sasuke, continua en murmurant le ninja copieur. Mais Naruto avait très bien entendu.

La réponse froide le plongea d'abord dans la tristesse, puis bascula vers la haine. Il savait très bien qu’il était au courant de sa venue. Tout le monde l’était. Il avait du temps libre, sinon il ne le suivrait pas. Il tentait de se calmer et de ne plus penser à tuer tous ceux qui l'avaient trahi. Il venait de faire son choix. Un jour, les habitants de Konoha regretteraient les tourments qu’ils lui avaient fait subir. Il laissa sur le bureau de Tsunade une enveloppe, et informa Kakashi qu’il devrait l'ouvrir avec elle à son réveil.

- Où vas-tu, Naruto, demanda Kakashi qui devait le surveiller pour être sur que Kyuubi n‘avait aucune emprise sur lui depuis leur dernière rencontre.

- Moi !? Oh, juste trouver un entraînement pour lequel on me jugera digne. J’espère un jour le devenir autant que Sasuke, qui lui a le droit d’attaquer des innocents mais moi pas des criminels si vous voyez de quoi je veux parler. Mais, je sais que vous n’avez pas le temps de m’aider. Vous êtes trop occupé à me surveiller, s'écria Naruto avec une voix pleine de haine.

Kakashi cligna de l’œil plusieurs fois. Il ne pensait pas qu’il l’avait entendu ou l'avait remarqué en train de l'espionner. Le renard sortit si vite que l’œil du ninja copieur ne put rien voir. Ce dernier pensait même qu’il s’était téléporté. Soudainement, Sakura défonça la porte et cria le nom de Naruto, réveillant ainsi le Godaime. Elle se mit à crier sur son élève et l’homme au sharingan en leur disant qu’elle travaillait dur et que la déranger de la sorte troublait son travail. Cette dernière réplique fit apparaître une goutte d’eau derrière la tête des deux shinobis qui voyaient bien qu’elle dormait. Quand elle se calma, ce dernier lui expliqua la situation. Elle était inquiète et se dépêcha d’ouvrir l’enveloppe. Quand elle sortit son contenu, Sakura fondit en larmes, à genoux. Kakashi lui, regardait d’un œil incrédule… le bandeau de Konoha... celui de Naruto. Tsunade envoya Kakashi, qui se sentait maintenant coupable, chercher Jiraiya et une équipe Anbu au plus vite. Lorsque tous furent réunis, Sakura leur raconta la scène avec Sasuke et Kakashi, lui, ce qui était arrivé lorsqu’il était avec Naruto. Jiraiya explosa, surprenant et effrayant tous le monde dans la pièce.

- Puta** ! Trois heures dans ce village et vous, ses amis, lui faites déjà tellement de peine qu’il veut déserter. En plus avec les villageois louant son rival en disant que ce dernier va le tuer, la femme qu’il aime préfère le frapper que le saluer et embrasser son rival et son meilleur ami en face de lui alors qu'elle connaît ses sentiments. Finalement en cherchant du réconfort il va voir son premier sensei sous prétexte de vouloir un entraînement. Ce dernier lui dit qu’il est indigne de son entraînement contrairement à son rival qui venait d'embrasser celle qu'il aime depuis son enfance. Tout ça c'est juste trop. Parce que bien sûr, tu n'avais pas compris qu'il ne pouvait perfectionner ses techniques vu qu’elles sont parfaites. Naruto aurait dû oublier mon ordre de cacher sa puissance. Ton entraînement doit être du tonnerre, Kakashi ! Il a réussi à me battre à pleine puissance et en utilisant juste un peu Kyuubi. Aucune queue n’était formée.

Étonnés, les autres restèrent stupéfaits. Naruto pouvaitvaincre un des légendaires sannins ! Depuis quand Jiraiya aime tant Naruto ? se questionna Tsunade. Les deux membres présents de l'équipe 7 se sentaient coupables en comprenant leur acte, mais Jiraiya n’avait pas fini. La pause était due au fait qu'il manquait de souffle, et maintenant rétabli, il continua.

- J’espère que vous récolterez ce que vous avez semé, et en passant, le réseau d’information de Naruto est bien plus élaboré que le mien. Il a des relations avec plusieurs Kages, et si certains pays n'ont pas attaqué Konoha, c’est parce qu’il aimait ce village. Je n’ai rien à voir dans tous ça ! termina-t-il en criant et en claquant la porte derrière lui.

Les autres présents se retournèrent vers leur chef qui avait mis ses mains devant ses yeux. Elle venait de comprendre qu’elle avait perdu un Hokage et un sannin dans la même journée, alors qu’ils n'étaient revenus que depuis peu. Jiraiya resterait, mais n’aiderait pas.

- Nous allons classer Naruto dans le bingo book des criminels de rang S. Nous n’avons pas le choix, fit-elle à l’égard de Sakura qui la regardait avec un regard noir. Allez le chercher et ramenez-le vivant, ordonna-t-elle en se tournant vers les Anbus, qui partirent aussitôt. Kakashi et Sakura, vous êtes en congé pour vous remettre de vos émotions... Ne protestez pas ! ajouta-t-elle en voyant leurs mines désapprobatrices.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naruto Uzumaki   Lun 27 Juil - 21:44

Retournons au héro principal. Naruto était sorti de Konoha très rapidement sans que personne ne le voie tellement sa vitesse était élevée. Tout en courant, il pensait à ce qui serait le mieux à faire. Ayant ses parchemins d’invocation il décida d’invoquer son manteau noir avec des flammes vers le bas du manteau grimpant quelques centimètres en haut de sa taille. Ce manteau était comme le manteau blanc du Yondaime quand on y pense. Mais les flammes étaient plus hautes, le manteau était noir, avec un capuchon et le kanji « démon » en plein milieu du dos. Il mit son capuchon mais ne ferma pas le manteau, laissant voir sa camisole et son pantalon sans pour autant rendre son visage visible. Puis, il décida après avoir réfléchi qu’il devait former un groupe pour atteindre son objectif. Ceux qui seraient dans ce groupe seraient évidemment des jinchuurikis et ces derniers utiliseront son fidèle réseau d’information pour guider leur action. Naruto courut sans relâche vers Suna. En à peine deux jours, il était rendu.

Il fit des mudra et enclencha un genjutsu pour paraître inaperçu. Et passa les grandes portes sans se faire repérer. Il devait trouver Gaara de préférence. Il se pouvait qu’ils fussent déjà au courant de sa fuite de Konoha même s'il était arrivé très rapidement. Le jinchuuriki se dirigea à grande vitesse vers le bureau du Kazekage. Il déjoua les Anbus en les plongeant dans un genjutsu. Le blond continua sa route en passant inaperçu pour finalement arriver devant le bureau. Il cogna et entra après avoir en reçu l’autorisation. Puis, referma la porte, rabaissa son capuchon et annula son genjutsu.

- Naruto, je m’attendais à ta visite, déclara le Kazekage.

- Bonjour Gaara, je vois que tu es au courant de ma situation.

- Oui. L’Hokage m’en a informé et je lui ai dit que je lui dirais si je te vois… ce que je ne ferai évidemment pas, révéla le porteur de l’information du sable avec un sourire. Mais pourrais-tu me dire ce que tu comptes faire ?

- Je vais créer un groupe de ninjas alliés aux jinchuurikis ou qui sont des jinchuurikis. J’irai voir personnellement un à un les jinchuurikis pour leur faire part de ma proposition. J’aurais besoin de tous les membres de mon réseau d'information. Tous les jinchuurikis seront présents sauf toi. Il y en aura certains comme toi à qui je vais demander d’aider dans l’ombre et non dans le front. Maintenant j’aurais d’abord besoin de savoir où sont tous les jinchuurikis, termina-t-il.

- Et c’est là que j’entre en jeu, devina Gaara. Je sais en effet environ où se trouve une jinchuuriki mais avant, puis-je savoir qui seront vos cibles ?

- Ceux qui nous maltraitent, répondit le blond sans plus de précision.

- Donc Konoha peut être visé ? demanda Gaara.

- C’est possible. Certains individus seront visés là-bas et avant que tu me le demandes, je serai le chef de ce groupe. Le temps de tenter de prouver notre valeur est terminé. Nous allons nous imposer et s’il le faut les réduire à néant. Mais nous ferons croire à tous le monde qu’Akatsuki est notre seul objectif.

- Qu’est-ce que je dis à ceux de Konoha?

- Si tu parles à Jiraiya tu peux tout lui répéter et lui dire de ne pas informer qui que ce soit d’autre. S’il veut m’aider il saura me contacter. Les autres de Konoha doivent penser que personne ne m’a vu. Seul Jiraiya peut savoir mon plan de départ. S'il décide de m’aider et que j’ai du nouveau je l'en informerai, tout comme toi.

- Dans ce cas tout est bon. Pour en revenir à la jinchuuriki, elle se trouve à Ame no kuni et possède Rokubi[1] la belette à six queues. Je connais peu de ses caractéristiques physiques mais je sais qu’elle a les cheveux bleu-ciel, qu’elle a ton âge, donc quinze ans, et qu’elle est, d’après mes sources, très attirante mais aussi détestée. Il y a aussi un grand mystère autour d’elle. Il semblerait que ces yeux soient spéciaux. Désolé, je n’ai pas sa position exacte ni la réponse à ce mystère, s’excusa le démon du sable.

- Tu en as fait bien assez. Merci Gaara. J’y vais. Je te raconterai plus tard, tu connais mes messages cryptés. À plus ! conclut le jinchuuriki de Kyuubi.

- Ouais, je vais continuer ma cueillette d’informations et prévenir Jiraiya. Il sait peut-être quelque chose.

Naruto ressortit par la fenêtre et quitta le village de la même façon qu’a l’entrée. Mieux valait que personne ne prenne connaissance de sa présence, même si le dirigeant du pays était avec lui. Il se dirigea vers le nord de sa position vers le village voisin de Suna : Ame. Après une journée de marche, il aperçut au loin une grande porte de métal. Cette fois-ci, il se camoufla complètement avec son manteau. Puis créa un clone pour qu'il surveille pendant qu'il dormait. Quand il ferma finalement les yeux, il se retrouva devant la cage du bijuu légendaire.

- Naruto, tu as prouvé que tu étais fort même si ton cœur reste bon…enfin un peu. Peut-être que toi et moi pourrions coopérer en fin de compte...

- Vas droit au but, renard, je dois me reposer.

- Traite-moi convenablement, gamin, s’énerva le dieu des bijuus. Je te fais une offre en or et toi tu oses me parler avec arrogance, s'écria-t-il, freinant l'ardeur du blond, qui garda le silence. Bon... Dorénavant je ne compte plus tenter de prendre possession de ton corps lorsque tu invoqueras mes pouvoirs. Je vais aussi te permettre de d'invoquer toute ma puissance et ainsi me séparer temporairement de toi pour m'invoquer dans ton monde comme avec Gamabunta et je t'aiderai au lieu de t'attaquer. Acceptes-tu mon offre, parce que tu en auras besoin quand tu combattras Akatsuki ou Konoha ?

- Oui, j'accepte ton offre et je te promets aussi de ne pas mourir. Mais je veux quelqu'un sur qui compter... un ami quoi.

- Tu peux me compter parmi les tiens, gamin.

- Maintenant laisse-moi te parler de nos techniques lorsque l’on se combine ou se sépare…


Durant les heures qui suivirent, le réceptacle et le démon parlèrent de techniques en s’apprenant mutuellement différentes façons de combattre. Les connaissances millénaires de Kyuubi et le talent du ninja le plus imprévisible donnèrent, en une nuit, vie à plusieurs techniques plus que puissantes. Ils les testeraient à la moindre opportunité qui se présenterait question de vous faire sentir le suspense. Puis, Naruto se réveilla. Fort heureux de ce pacte, le démon et son porteur se dirigèrent, unis, vers les portes d'Ame No Kuni. Cette fois-ci, il devrait interagir avec le peuple pour trouver des informations.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naruto Uzumaki   Lun 27 Juil - 21:45

Naruto passa les grandes portes d'Ame no Kuni. Ce village ne ressemblait pas à Konoha. Il avait un air plus urbain avec plusieurs grattes-ciel. Il avait entendu de Jiraiya que, dans ce village, la pluie y était abondante. De la fumée sortait des plus hauts bâtiments. Les rues, contrairement à Konoha, étaient plus étroites et achalandées. Mais la première chose que remarqua Naruto, c’est qu’il n’y avait pas d’arbre. À la place, au loin, se trouvait des lacs qui s’étaient sûrement formés par les averses courantes. Les habitants de ce village semblaient tous occupés et pas très enclin à aider son prochain. Des ninjas se trouvaient aux alentours mais ils étaient moins nombreux qu’à Konoha ou Suna, même s’ils semblaient être forts. Le visage des plus âgés marquait une certaine méfiance en le voyant. L’air était plus oppressant, comme lourd, sûrement à cause de la fumée sortant des plus hautes bâtisses. Alors qu’à Konoha, l’air y était léger, doux et sentait la nature.

Le blond se mit à marcher sur la rue principale, cherchant un lieu où il pourrait facilement aborder une personne. Le jinchuuriki pensa au bar mais il était trop jeune pour y entrer. De plus, les bars ici étaient sûrement plus violents qu’à Konoha. Il se souvint de la description de Gaara. Elle a mon âge. Donc elle non plus, elle ne peut pas aller aux bars. De toute façon, les personnes détestées se font attaquer dans ce genre d’endroit, réfléchit-il tout en marchant. Il baissa son capuchon et ouvrit son manteau pour mieux attirer la confiance. Si les gens voient un jeune homme totalement camouflé, peu viendront en effet lui adresser la parole. En regardant autour de lui, après un certain temps, il sut qui il devait aller questionner. Les filles de son âge se retournaient à son passage et, étant sous son charme juste en le regardant, devrait lui fournir de l'information sans qu'il ait a trop insister. Il attendit d’en voir une arriver de face, qui semblait intéressée à lui et qui avait l'air forte. Il traversa différents quartiers sans la trouver. Le ninja renégat de Konoha tomba, suite à sa longue marche, dans un quartier qui semblait être celui d’un clan. Comme à Konoha pour les Hyuga ou les Uchiwa, certains bâtiments de cet endroit particulier avaient un emblème. Ici, le signe était un cercle noir avec, en dedans, une étoile argentée à 5 branches. Comme dans la plupart des clans, les membres ont l'air hautain, fier mais surtout arrogant. Tous se foutaient complètement de sa présence. Puis, il se rappela que ce n’était pas le moment de faire le touriste.

Personne ne va me parler ici. Ces gens m’ignorent complètement! En plus, ils sont tellement énervants, ils me rappellent Sasuke-teme et... Hooonnn! Non, le nom de Sasuke ne provoque pas un orgasme chez notre héros. Il a tout simplement remarqué une fille beaucoup moins fière, qui avait l’air triste mais pourtant forte. Puis, quand elle releva la tête, elle avait écarquillé les yeux. Le nukenin de la feuille compris qu’il avait trouvé sa personne à interroger. Je ne peux pas lui demander où ce trouve une fille, elle pourrait se montrer jalouse. Gamin, cesse de te la croire et passe à l’action!. Je ne me la crois pas, Kyubi... Je suis réaliste, termina le blond en faisant pousser un soupir d’exaspération au démon.

- Excuse moi, j’aimerais savoir où se trouve le bureau du Kage, dit Naruto en lançant un regard pénétrant et un sourire charmeur qui fit rougir son interlocutrice qui a sans doute eu le coup de foudre.

- ... Oui, je peux t’y amener si tu le veux, se ressaisit-elle en souriant avec un regard qui trahissait ses envies.

- Ce serait apprécié, dit-il en renvoyant le même regard.

- Au fait, c’est quoi ton nom? Moi, c’est Kajin 1 Yagyu.

- Moi, c’est Naruto Uzumaki. Enchanté!

Ils se mirent tous les deux en route. Naruto engagea la conversation avec son interlocutrice aux cheveux blancs arrivant aux épaules à l'avant mais au milieu du dos à l'arrière et dont quelques mèches cachaient légèrement son visage au niveau du front mais pas assez pour masqué ses deux yeux gris aux éclats métalliques. Tout en parlant, il l’observa. L'adolescente avait de très belle forme pour son âge. Elle portait un short noir moulant lui arrivant légèrement en haut des genoux. L’adolescente avait un haut de la même couleur, semblable à une camisole courte qui laissait voir son ventre à partir du nombril. Le même emblème que sur le bâtiment était sur son dos. Elle avait aussi le même filet que les ninjas comme Anko ou Jiraiya avaient en dessous de leurs vêtements. Ce filet allait jusqu'à ses coudes et genoux. Finalement, elle avait son bandeau de ninja au cou, montrant quatre lignes verticales l’une à côté de l’autre et démontrant son appartenance à Ame. Elle était belle mais le blond avait autres choses en tête.

- Es-tu un ninja? tenta-t-elle pour le retirer de sa rêverie.

- Oui, je le suis.

- Je me disais bien que ton aura n’était pas normale. Tu es fort. Je le vois juste en te regardant. Naruto quel grade es-tu? demanda-t-elle avec une méfiance que Naruto ne remarqua pas.

- Moi? J'étais genin.

- Quoi!? Impossible. Je suis chuunin et j’ai l’impression que tu es plus fort que moi. Tu viens d’où pour que les genins soient si fort?

- Konoha mais détrompes-toi. Ils ne sont pas aussi forts. C’est moi qui suis parti pendant trois ans de mon village pour m'entraîner avec le légendaire sannin Jiraiya. J’ai 15 ans. Normalement, je devais être jounin ou anbu.

- Ou plutôt hokage, fit-elle avec un sourire. T’entraîner avec un de ceux qui a pu tenir tête à notre kage à mon âge, c’est sûrement parce que lui-même pense que tu mérites ce titre. Mais... pourquoi parles-tu à l’imparfait? Tu as encore toutes tes chances.

- Parce qu'à mon village tout le monde me déteste, me rejette et me traite de démon, déclara notre héros en rendant son interlocutrice triste pour lui. Malgré tous mes efforts pour me faire accepter, rien ne change. Ils n’ont que Sasuke Uchiwa à la bouche. Même si je peux le battre, ils restent aveuglés par leur haine. C’est pour ça que j’ai déserté.

- Désolée! Je ne voulais pas te rappeler de mauvais souvenirs, s’excusa-t-elle. N’empêche qu’ils ont tords! Je ne te connais pas vraiment, c’est vrai. Mais je sens qu’au fond, tu es quelqu’un de bien! Tu devrais t’établir ici, je t’aiderai.

- Tu dis ça maintenant mais dès que tu en sauras plus sur moi, tu vas refuser. Vous faites la même chose, ici.

- Non, je te le jure que je ferai rien! Dis-le-moi et tu verras, Naruto.

Je ne devrais peut être pas m’aventurer sur ce chantier mais...

- Il y a quinze ans, le Yondaime Hokage avait fait un combat contre le plus fort des bijuus, débuta Naruto sans vraiment savoir pourquoi il avait accepter de lui raconter. Je suis certain que tu as déjà entendu parler de cet Hokage. Lors de la Troisième Grande Guerre Ninja, les autres pays ennemis au sien avaient donné l’ordre à tous ses ninjas de fuir en le voyant. N’arrivant pas à vaincre le démon, il dû se sacrifier pour enfermer son âme dans le corps d’un nouveau né... Moi, son propre fils.

Une expression bizarre avait pris forme sur le visage de Naruto. Un mélange de haine et de tristesse. Il ne pouvait pas pardonner son père. Ce dernier aurait très bien put emporter Kyubi dans la mort comme l’avait tenté de faire le Sandaime Hokage pour Orochimaru au lieu de lui donner ce problème en l’enfermant en lui. Mais, ce n’était pas vraiment vers son père qu’était dirigée cette haine... Konoha. Son père l’avait fait pour Konoha. Sûrement parce qu’il ne voulait pas que les autres villages en profitent de leur état de faiblesse après sa mort. Et pour ça, il avait utilisé le démon comme moyen de pression. Aucun village n’aurait attaqué Konoha en sachant qu’il possédait maintenant, sous leur contrôle, le démon qui avait fait tant de victimes et qui était le plus puissant d’entre tous.

C’est pour ça qu’il parlait de Naruto comme un héros. Son existence avait empêché les autres villages de les réduire à néant et ce, même s’il n’avait rien pu faire étant qu’un simple nourrisson. Depuis son enfance, on l’avait utilisé. Cette seule pensée avait durci les traits de son visage et rempli son regard de rage. Pour prolonger leur existence, ils avaient encouragé son rêve en l’admettant à l’académie. Son désir de devenir le plus puissant Hokage tombait à pic parce que ce dernier devait protéger le village au péril de sa vie. Soit il mourrait en essayant, soit il les sauvait pour mourir plus tard. Kajin remarqua le trouble de son nouvel ami et se rapprocha pour le serrer dans ces bras. Ce dernier sursauta en retenant de son mieux ses larmes.

- ... Je vais quand même t’aider! murmura avec détermination Kajin en le serrant fort contre elle. Toi, tu n’es pas un démon. Je m’en rends compte maintenant. Cette fille souffre sûrement, ce qui explique son mauvais caractère.

- Cette fille, peux-tu me la montrer? Je la cherche, demanda Naruto qui n’attendait que ça, même s’il s’était finalement beaucoup attaché à cette fille et que l’émotion avait été tellement visible que cette dernière l’avait remarquée.

- Je ne sais pas où elle est exactement. Mais, normalement, elle et moi, nous nous entraînons au même endroit. On pourrait aller voir, je suppose qu’elle habite près... Mais, Naruto, si tu t’en vas, peu importe ce que tu comptes faire, j’ai décidé de te suivre pour t’aider. Rien ne me retient ici... Je peux?

- ... D’accord je vais t’expliquer mon plan lorsqu’on aura trouvé la fille en question vu qu’elle viendra sûrement aussi, répondit le renard, surprit de l’affection qu’elle lui portait mais aussi légèrement méfiant.

Les deux ninjas, maintenant compagnons, partirent. Le seul problème était que le soleil se couchait et que la personne recherchée doit probablement être allée dormir. C’est sur cette pensée qu’ils choisirent d’aller à l’hôtel. Les parents de la kunoichi n’aurait pas voulut que Naruto aille chez elle. Faisant rougir Kajin, il demanda une chambre à un lit en disant à sa nouvelle recrue qu’il devait économiser. Rendu à la chambre, ils parlèrent de leur capacité. Kajin lui informa qu’elle avait comme affinité le Futon et le Suiton, des sens aiguisés et qu’elle pouvait sentir le chakra d’un individu à longue distance grâce à ses yeux. À la surprise du jinchuuriki, cette dernière lui révéla aussi qu’elle avait un dôjutsu. Le clan Yagyu possède le Murasaki 2 Ryougan 3. Ses particularités étaient d’augmenter drastiquement le chakra d’une personne, de la permettre de voir les gestes au ralenti, de voir le chakra à longue distance, de contrer et faire du genjutsu de haut niveau.

Le fils du Yondaime admit qu’il était étonné et demanda à sa compagne si ses parents ne seront pas inquiets de ne pas la voir. La fille hocha négativement la tête avec une mine triste. Dans son clan, personne ne s’occupe d’elle, étant une ratée. Même si elle était étonnante dans les autres compétences, son dôjutsu était juste normale. Ça n'aurait pas causé de problème si elle n’était pas l'héritière et qu'elle devait avoir une progéniture possédant un œil exceptionnel. Son petit frère la surpassait de loin si on parle de dôjutsu et cela énervait ses parents qui la rejetaient. Elle est complètement seule. Le blond lui sourit en lui disant qu’elle n’était pas seule vu qu’il était là. Kajin était abasourdie. Elle commençait à vraiment aimer Naruto. Il l’accepte comme ça dans son groupe, une fille qu’il ne connaît que depuis une soirée, et lui dit qu’elle était plus seule vu qu’il est avec elle! Elle sentait qu’elle était toute rouge. Naruto ne fit aucun commentaire et la proposa de l'entraîner plus tard pour qu’elle puisse se défendre contre ses ennemis: l’Akatsuki. Elle accepta. Le fils du Yondaime se coucha sur son lit et lui dit qu’elle allait rencontrer Kyubi. Elle écarquilla les yeux mais il lui dit que Kyubi était son partenaire et ami maintenant. Il devait la voir pour savoir qu’il ne devait pas attaquer la femme aux yeux argentés.

- Comment fait-on? demanda Kajin, curieuse.

- Vu que tu n’es pas une jinchuuriki, c’est plus compliqué. Pour rentrer dans mon esprit sans jutsu, ça va prendre du temps. Tu dois te coucher en te collant à moi. Tu devrais basculer dans mon esprit, dans tes songes. Je vais faire tout le travail. Ça risque de prendre du temps, par exemple.

- Naruto, ce n’est pas bien de mentir. Si je t’aide, ça va prendre environ une minute... Réponds-moi, au moins! cria le bijuu qui savait pourtant que son porteur faisait tout ça dans le seul but qu’il cesse de l’énerver.

- Lorsque nous seront endormis, Kyubi nous fera venir à lui, poursuivit Naruto, inquiet de sa réaction.

- D’accord! répondit-elle avec un entrain auquel il ne s’attendait pas.

L’adolescente aux cheveux immaculés alla rejoindre le blond dans le lit. Elle appuya sa tête sur son épaule, sa main sur son torse dur et l’une de ses jambes étant écartée monta sur sa taille. Il sentait la respiration chaude et douce de la Yagyu dans son cou ainsi que son autre main qui monta se loger dans ses cheveux. Bien que le déserteur ne semblait pas indifférent, elle avait des doutes sur si oui ou non il apprécierait vraiment qu’elle continue. Mais, voyant que l’homme tentait de ne pas faire attention et de ne pas succomber à ses envies, elle se retint de continuer son petit jeu pour pouvoir, tout comme lui, s’endormir malgré sa tristesse devant ce qu’elle pouvait traduire de refus.

Quand elle s’endormit plus tard, elle se retrouva dans un couloir sombre et humide où il y avait des canalisations un peu partout sur les murs qui menaient probablement à un seul endroit. À côté d’elle, se trouvait Naruto. Il lui demanda de le suivre. Ils marchèrent dans ces couloirs pendant quelques instants. Kajin pouvait entendre et voir les gouttes d’eau qui trouvaient une sortie à travers les boulons des tuyaux. Après quelques minutes, son guide s’arrêta devant une énorme grille de prison d’où provenait le grognement d’une bête. Ce n’est que quand elle fut proche qu’elle distingua le chakra sombre et les yeux maléfiques s’ouvrir lentement dans la pénombre derrière les barreaux. À ce moment, Naruto prit la parole.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naruto Uzumaki   Lun 27 Juil - 21:46

Quand notre héros se réveilla, il n’ouvrit pas tout de suite les yeux. Il avait très chaud et sa couverture le serrait. Il ouvrit un œil et trouva une matière blanche sur son torse. Trop endormi pour penser, il la serra pensant que c’était son drap vu que c’est de la que provenait la chaleur. Il sursauta en apercevant que la chose respirait. Kajin, qui était la chose, se réveilla en poussant un gémissement. Elle releva la tête puis aperçu Naruto qui la regardait et l’enlaçait encore. Elle se trouvait à quelques centimètres de son visage dans une position plus que douteuse. En effet, pendant son sommeil, la Yagyu s’était mise sur lui de façon à ce que son ventre soit sur le sien. Le Jinchuuriki se dégagea et ne fis rien même s’il en avait envie, avouons-le.

- Bon! On va s'entraîner? demanda Naruto avec un sourire mais qui tentais de fuir la situation.

- D’a... D’accord!

Ils sortirent du lit et le Jinchuuriki prit un parchemin d’invocation. Il le tendit à sa compagne et lui demanda de l’utiliser. Un manteau identique à celui de Naruto fut invoqué. Elle enfila le manteau par-dessus ses vêtements en le laissant ouvert pour ne pas cacher son visage et ils quittèrent l’hôtel. Naruto voulait voir ce qu’elle était capable de faire avant toute chose. La jeune femme aux cheveux argentés le conduisit donc à son terrain d'entraînement isolé dont elle lui avait parlé précédemment. C’était un endroit avec très peu de gazon mais surtout de la terre. Aucun arbre ne s’y trouvait et le sol était humide, sûrement à cause de la pluie constante. Personne ne se trouvait aux alentours. Un peu plus loin, il y avait une montagne avec une grotte d’où, pendant une fraction de seconde, Naruto eut l’impression de voir deux points rouges. Cependant, à peine avait-il cligné des yeux, il ne les voyait plus.

- Ici, personne risque de venir, expliqua la kunoichi aux cheveux de lumière. Depuis que la jinchuuriki l’utilise comme terrain de pratiques, tout le monde, sauf moi, évite de venir ici. Mais, elle ne s'y présente pas quand je viens. Elle évite le monde.

- D’accord, je comprends. Nous irons la chercher plus tard. Maintenant, je veux que tu te battes contre moi avec l’intention de me tuer. Utilise tous tes trucs.

- Ok! Murasaki Ryougan!

Le chakra de la kunoichi augmenta au point de pouvoir rivaliser avec celui de Naruto, qui était pourtant à présent plus élevé qu'avant son apprentissage avec Jiraiya. La rencontre des deux chakras concentrés provoquait des fissures dans le sol et soulevait les pierres qui n’étaient pas fixées au sol dans les airs où elles se brisaient vu que la pression était trop haute. C’était comparable au combat où le Sandaime Hokage avait affronté Orochimaru. Le renard regardait sa rivale dont les yeux argentés étaient maintenant de couleur mauve avec des petites veinules argentées dans ses iris. Ses pupilles étaient en forme d’étoile à six branches et d’un blanc éclatant d’où semblait venir une lumière. Ils se regardèrent quelques secondes puis Naruto courut dans sa direction à grande vitesse. Un combat de taijutsu débuta. Naruto donnait un coup de poing vers le torse de la Yagyu. Elle esquiva en se baissant et contre-attaqua en relevant son poing pour lui frapper le bas du menton. Naruto, voyant le coup venir, fit un salto arrière en sortant de sa manche un kunai qu’il lança vers son adversaire alors qu’il était encore dans les airs. Son opposante était meilleure que ce qu’il pensait.

Malgré sa mauvaise posture elle esquiva en laissant tomber le haut de son corps vers l’arrière comme dans «la Matrice». Les coups continuèrent de venir de tous les côtés. Kajin évitait les coups de Naruto et lui faisait de même, bien qu’avec plus de difficulté, voyant pas les coups venir au ralenti. Le Jinchuuriki tenta de lui donner un coup de poing en pleine figure mais la kunoichi prit son poing avec la paume de sa main. Avant qu’il ne tente de lui donner un coup avec son autre main, elle prit son coude du côté où celui-ci ne pouvait plus se plier avec sa main libre, le souleva par-dessus elle avec la main sur cette zone et le propulsa plus loin. Quand il retomba sur ses pieds, Kajin le surprit avec un jutsu unique.

- Hyoton: Hasaki Touketsu (lame gelé)

Elle peut faire du Hyoton!? Elle est douée, il faut l’admettre! Elle est peut être chuunin mais son niveau est celui d’un jounin au minimum, pensa Naruto. Dans les airs se formèrent des katanas de glace qui semblait voler et pointer de façon menaçant vers son cœur. Il recula en exécutant des mudras.

- Futon: Boufuu no Tate (barrière de vent violent)

À la grande surprise de Kajin, les lames de glace, pourtant très solide, se brisèrent sur l’homme qu’elle avait décidé de suivre. Mais, le blond ne faisait que commencer de l’étonner. Le porteur du démon recula rapidement tout en composant avec ses mains divers signes ninja.

- Futon Katon: Shounetsujigoku (enfer)

Un orage de vent se forma autour de l'adolescente. La Yagyu senti un danger venant du ciel grâce à sa pupille. Quand elle regarda en haut, elle eut l’impression que la voûte céleste était devenu rouge. Non! Ce sont des flammes et je suis dans une tempête de vent. Quand elle arrivera, je serais dans une vraie fournaise! pensa-t-elle en faisant nerveusement une longue série de mudras à une vitesse incroyable. Pendant ce temps, Naruto se demandait s’il n’en faisait pas un peu trop. Il baissa légèrement l’intensité de façon que si elle se fait blesser il pourrait la soigner. Les flammes commencèrent à se diriger vers le sol. Il sentit alors une quantité énorme de chakra, comme lorsque son sensei utilise le senjutsu. Dire qu’il me force à l’utiliser, et si tôt en plus! Jamais personne n’a vu cette technique. C’est avec elle que je comptais montrer mon talent à tout le monde et passer jounin, pensa Kajin.

- Hyoton: Kisshouten No Aisu (déesse de la glace)

Sous les yeux complètement ébahit de Naruto, les flammes se solidifièrent puis gelèrent. Le sol de terre devint un sol de glace. Sortant des flammes gelées, Kajin, avec un regard amusé, apparue à ses yeux. Elle avait les mêmes cheveux et les mêmes yeux mais tous le reste était différent. De la glace fine, mais qui semblait dure, et à la fois liquide recouvrait tout son corps à un tel point que sa peau semblait bleue. Elle avait l'air très confiante de la puissance de son jutsu. Le fils du Yondaime Hokage devait voir ses nouvelles capacités avant de lui-même entrer au combat. Il fit 50 clones qui coururent vers elle. La kunoichi se remit au taijutsu mais cette fois-ci, elle repoussa facilement ses adversaires en quelques secondes. L’information que ses clones détruits lui transmettaient était que sa vitesse, sa force et sa défense avait augmentées. Un peu comme Haku qu’il avait combattu il y a longtemps quand il entrait dans ses mirroirs de glace. Il ne restait que dix clones qui encerclent son adversaire. Ils sautèrent en même temps sur la femme de glace. À ce moment, son armure devient partiellement liquide.

- Hyoton: Shokkaku Nakaba Kooru (tentacule à demi gelé)

La glace sur ses épaules, genoux, et le côté de ses hanches se rallongea en des sortes de tentacules qui semblaient liquides mais qui, d’après ses clones, étaient très dures et tranchantes... valait mieux les écouter. Tous s’étaient fait embrochés à une vitesse fulgurante. Le ninja cherchait une solution qui ne tuerait pas son ami et la trouva. Il fit rapidement des mudras alors que son amie se rapprochait de lui.

- Kami no Jigoku (dieu de l’enfer)

À la surprise de la Yagyu, une sorte de trou noir se forma où tous, sur un rayon de 50 mètres, fut absorbés. Puis, le trou noir disparu. Il faisait noir et elle flottait dans le vide mais en tombant vers le bas, où se trouvait un point lumineux. L’incompréhension se lisait sur son visage. Pour combler le tout, elle n’avait aucun moyen de stopper sa chute. En arrivant, elle rentra dans le point lumineux et elle put voir que l’espace était tout blanc avant de tomber violemment sur le sol. Qu’est-ce que c’est? pensa-t-elle en se relevant et en admirant le paysage. Tout était blanc autour d’elle, que ce soit le sol ou le ciel. Elle avait de la difficulté à se tenir debout, comme si son corps était soudainement plus lourd. Est-ce qu’il m'a téléporté dans un monde illusoire ou tout ça n'est que sa création? se demanda la jeune femme. La réponse ne tarda pas à venir mais bizarrement, elle semblait venir de nulle part.

- Ni l’un ni l’autre, révéla la voix du blond, comme s’il lisait ses pensées. Je t’ai effectivement téléportée dans un autre endroit mais ce dernier n’est pas vraiment illusoire. Durant une quête en solitaire, j’ai trouvé un lieu similaire à celui où nous nous trouvons dans un endroit reculé et secret du monde. Les habitants utilisaient ce lieu comme un centre d'entraînement très spécial.

- Mais si c’est pour l'entraînement, à quoi ça sert dans un combat?

- Justement, je me suis inspiré de ce centre d'entraînement pour créer une autre structure avec les mêmes propriétés mais plus pour le combat que l'entraînement. J’ai d’abord recréé la base avec leur aide. Ensuite, j’ai modifié quelques détails pour me permettre d’utiliser ce lieu comme le Tsukuyomi du Mangekyou Sharingan. Mais, contrairement à cet arcane des Uchiwa, on ne peut pas bloquer l’attaque en faisant quelques choses comme fermer les yeux. Mais, surtout on peut prendre PLUSIEURS personnes dedans en même temps.

- Vrai... vraiment impressionnant! s’exclama Kajin qui n’avait pas comprit le sous-entendu du mot «plusieurs» qu’il avait accentué. Mais, mes yeux percent les genjutsus après un certain temps.

- Tu as mal compris. Justement, ce n’est pas vraiment un genjutsu. Le secret de cette technique ne peut pas être percé par une pupille spéciale. En plus, même le peuple qui m’a aidé et qui connaît son secret n’ont que très peu de chance de pouvoir briser cette technique. Un puissant fuuin te bloque dans cet endroit.

Soudain, devant elle se trouva un membre de l'Akatsuki. La voix de Naruto se fit entendre à nouveau.

- Je te présente Itachi Uchiwa. Tu le combattras mais pour te donner moins de chance de gagner, je vais augmenter la gravité.

Le poids que la kunoichi ressentait se fit soudainement bien plus pesant. À un tel point qu’elle tomba de tout son long et qu’elle eut l’impression que l’intérieur de son corps se brisait sous la pression. Le faux Itachi ferma les yeux et les ouvra de nouveau, montrant son Mangekyou Sharingan. Sans tarder, il lança l'Amaterasu. Les flammes noires se rapprochaient dangereusement de Kajin qui avait maintenant peur. Alors que les flammes allaient la toucher, tout stoppa comme si le temps pour tout, sauf elle, avait arrêté.

- Je vois que tu ne peux rien faire de plus. Tu n’as pas l’habitude des changements de gravité, même s’il n’est pas si grand. Étant donné que tu peux vraiment mourir ici, on va tout arrêter.

Elle se retrouva subitement là où elle était avant que Naruto active sa technique. Toutes ses techniques avaient été annulées et elle avait retrouvé sa liberté de mouvement, qui lui permit de se relever. Le membre de l’Akatsuki avait disparu.

- Où est l'homme qui m'avait attaqué? demanda-t-elle en le cherchant des yeux.

- En utilisant mes connaissances sur lui, je l’ai recréé. Ce n’était pas le vrai mais une copie de lui, tout aussi performante que l'original.

- C’est vraiment incroyable! Un jutsu de si haut niveau, je ne le pensais même pas possible. Kyuyu-kun je veux l’apprendre!

- Impossible, tu n’as pas assez de chakra pour ça. Il te faut absolument Kyubi et avoir déjà un chakra immense pour faire cette technique. En plus, la structure que j'ai construit et elle ne te reconnaitra pas vu et t'attaquerait. Te dire pourquoi serait beaucoup trop long. L'expliquer est déjà difficile alors l'apprendre est juste impossible. Tu pourrais juste te téléporter à l’endroit mais rien faire de plus…Et c’est quoi ce surnom bizarre!?

- J’en avait autant que toi pourtant, fit-elle en ignorant la question de Naruto.

- J’utilisais pas mon bijuu avant de faire cette technique. Mais bon, tu comptes te montrer bientôt? Tu sais pourtant que je t’ai repéré lorsque tu étais dans ce monde, s’écria le Jinchuuriki à la surprise de sa camarade.

Une fille portant un chandail d’un bleu-mauve serré à manche longue sortie de derrière un arbre. Elle avait un pantalon long bleu foncé, serré à la taille par une ceinture de tissu noir qui pendait sur le côté. Sa tenue simple semblait être faite pour pouvoir se mouvoir facilement. Elle avait les cheveux d’un bleu ciel lui arrivant aux omoplates et semblait être de l’âge des deux autres. Elle avait un regard méfiant mais en même temps admiratif devant Naruto, sûrement à cause de sa technique de tout à l’heure. Une autre lueur qui trahissait une autre émotion plus profonde était aussi visible mais pourtant indescriptible. Elle était très belle mais quelque chose d’autre choqua Naruto avant ce détail. C’était ses yeux. Sha… Sharingan!? pensa-t-il, déboussolé. En effet, une Uchiwa se tenait devant lui. Le mystère était pourquoi elle se trouvait à Ame et pourquoi était-elle vivante? Les deux points rouges de la grotte lui revinrent en mémoire. C’était donc elle. Une voix excitée et pleine d’espoirs s’adressa à lui le sortant de sa réflexion.

- Tu es bien un Jinchuuriki!?

- Oui je suis le Jinchuuriki de Kyubi. Mon nom est Naruto Uzumaki.

- Moi de Rokubi et mon nom est Yomehime 4 Uchiwa. Mais, tu n’es pas d’ici, n’est-ce pas? Sinon je t’aurais senti avant hier soir.

Naruto fronça les sourcils à ces paroles. Elle l’avait sentie depuis hier alors que lui, il ne l’avait que brièvement remarquée seulement aujourd’hui!? Très rapidement, il se ressaisit et entreprit de lui répondre:

- En effet, je viens de déserter Konoha pour faire une offre à tous les jinchuuriki, révéla Naruto en éveillant la curiosité de l’Uchiwa. Je désire créer un groupe, ou devrais-je dire une famille, avec tous les jinchuurikis et alliés qui se nommera Akuma Jidai 5. Notre but sera d’éradiquer l’Akatsuki et punir ceux qui ont fait du mal aux jinchuurikis... par la force, s’il le faut. En ce moment, il y a deux jinchuuriki dans le groupe...

- Hein, deux!? Mais je ne suis pas une jinchuuriki et tu étais tout seul quand tu as pénétré Ame, non? demanda avec surprise Kajin qui avait suivit l’échange.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naruto Uzumaki   Lun 27 Juil - 21:46

- Oui, j’étais seul et je ne parlais pas de toi. Je parlais de Gaara le Kazekage de Suna. C’est lui qui m’a informé que la jinchuuriki de Rokubi se trouvait ici. En ce moment, il cherche aussi d’autres jinchuurikis. Jiraiya, l’un des trois ninjas de la légende de la feuille, va surement bientôt nous rejoindre aussi pour nous aider dans nos recherches, révéla Kyuyu-kun en surprenant les deux filles.

- Je vois que tu es organisé... J’accepte de venir avec vous avec plaisir. Y a que des enfoirés ici qui me méprisent. Je ne vois pas pourquoi je devrais les aider. Même s'il me déteste, je suis pas sur qu'ils resteront sans rien faire si je les dit que je pars par exemple.

- On te protégera Yomehime... Peux-tu désactiver tes Sharingans, maintenant? Nous ne somme pas ennemis, l’informa Naruto qui avait remarqué qu’ils étaient restés activés durant tout l’entretien.

- Je sais mais c’est que je ne peux pas les désactiver. Je suis née avec ces yeux.

- Mais le seul qui était comme ça, c'était Madara! possèdes-tu les différents niveaux du Sharingan?

- On est informé à ce que je vois... j’aime ça. Oui, je possède le Mangekyou Sharingan Eternel 6.

- Mangekyou Sharingan Éternel?

- Oui. C’est le plus difficile à obtenir vu qu’il faut arracher les yeux de son frère ou de sa sœur qui possède le Mangekyou Sharingan tout comme nous ou que ce dernier utilise un jutsu pour nous transmettre tous les pouvoirs de ses yeux et ainsi créer la fusion de ces deux pupilles surpuissantes.

- Je vois. Donc tu es très forte.

- Peut être mais malgré cette pupille surdéveloppée et ma grande réserve de chakra, je n’ai pas pu reproduire, comprendre ou sortir de ta technique. Tu as crée un jutsu très puissant.

- Merci! Tien voilà ton uniforme, lui dit Naruto en invoquant, à l'aide du même parchemin que celui que Kajin avait utilisé, le même manteau noir avec les flammes que le sien qu'elle s'empressa de mettre par dessus ses vêtements.

- Avant qu’on se déplace, dit moi... ton Mangekyou Sharingan Éternel, tu as dû tuer un membre de ta famille ou quelqu’un t'a offert de son pouvoir?

- Non... Ma propre sœur m’avait attaquée le jour où elle avait appris que j’étais une jinchuuriki. Finalement, je l’ai battue mais, accidentellement, je l’ai blessée mortellement. Puis, elle m’a dit que pour pouvoir se faire pardonner, elle me donnerait tous ses pouvoirs d’Uchiwa. Comme ça, elle combattrait toujours à mes côtés, même si elle n'est plus de ce monde. Ce jour là, j’ai obtenu cette pupille.

- Désolé, fit Naruto, sincèrement triste pour elle.

- Non, c’est du passé, fit-elle avec un sourire, voyant l’expression triste et sincère de ses deux nouveaux amis. Où allons-nous, chef? Fit-elle en s’adressant à Naruto qui était légèrement surpris de cette appellation.

- Konoha. Là-bas, on parlera avec Jiraiya.

- Je crains que cela soit impossible, fit une voix calme derrière un arbre plus loin.

- Mais vous êtes... commença Naruto.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naruto Uzumaki   Lun 27 Juil - 21:47

- Je crains que cela ne soit impossible, fit une voix calme derrière un arbre plus loin.
- Mais vous êtes... commença Naruto.
- HANZOU! crièrent à l’union les deux filles.
- Si ce n’est pas le kage d'Amegakure, marmonna Yomehime d’une voix froide tout en regardant Naruto du coin de l’œil, le faisant ainsi comprendre que le nouveau venu était probablement plus fort qu’elle.
- Tu es Naruto, n’est-ce pas? Élève de Jiraiya et porteur de Kyubi qui a déserté tout récemment de Konoha...
- Oui, en effet. Laisse-nous passer ou je te montrerai le chemin menant à tes ancêtres.
- Toi!? Ne me fais pas rire, dit le kage en se moquant ouvertement du jeune homme.
- Vous deux, attendez-moi ici, fit Naruto en s’adressant à ses deux coéquipières.
- Il est très fort, ne le sous-estime pas! Il a battu les trois sannins de la légende en même temps et tout seul! s’exclama Yomehime.
- Je le sais, alors reculez.
- Mais tu as perdu beaucoup de chakra, non? tente de protester Kajin.
- RECULEZ ET FAITES MOI CONFIANCE! les stoppa le seul garçon du groupe avec une voix dure, ainsi que les yeux rivés vers leur ennemi commun.

Les filles se mirent en retraite avec quelques grognements pour montrer leur désapprobation. Pendant ce temps, Hanzou, lui, resta immobile en se préparant mentalement. C'était l'élève de Jiraiya, il ne pouvait donc pas se permettre de le sous-estimer. Le blond cessa momentanément de défier du regard le vieux chef pour observer les caractéristiques physiques de ce dernier.

Il portait un masque de métal qui couvrait sa mâchoire et son front. À chacune des deux extrémités du masque, il y avait un tuyau qui remontait vers le haut. Il y avait aussi, à l’emplacement de la bouche, quatre fentes rectangulaires ressemblant au signe d’Ame no Kuni qui servaient sûrement à laisser entendre sa voix qui semblait sévère et calme, mais amusée à la fois lorsqu'il parlait. On pouvait voir de sa figure la partie de son nez au niveau des yeux. Le reste était caché par ce même masque, incluant les joues.

De longs cheveux blancs de vieil homme tombaient sur son dos, arrivant en son centre. Le kage avait un ensemble ressemblant à celui d’un jounin par dessus un manteau ample de couleur brun. Le blond savait que son ennemi était très fort mais il voulait savoir son propre niveau. C'est pour cela qu'il devait le combattre seul.

Quelques membres de l’Akatsuki sont plus forts qu'Ero-Sannin. Ce vieux kage l'est sûrement aussi, bien que je sais que même moi, je n'ai jamais vu le pervers combattre à pleine puissance. Il faut que je donne tout ce qu'il me reste de force sans jamais relâcher ma vigilance.

Après leur évaluation visuelle mutuelle, le combat débuta par une volée de shurikens, qui fut une gracieuseté du chef d'Akuma Jidai, et qui enchaîna par la suite avec des signes de mains. Il avait exécuté un Shuriken Kage Bunshin no Jutsu. En voyant le nombre incroyable de shurikens tournoyer vers lui, Hanzou fit des mudras et s’écria:

- Doton: Doryuu Heki!

Il cracha sur le sol de la boue qui se solidifia en un énorme mur de terre et qui s'éleva vers les cieux. Ce mur de terre bloqua les shurikens. Le chef d’Ame no Kuni sauta sur la paroi et grimpa à la verticale à grande vitesse, en concentrant son chakra dans ses pieds.

Pendant ce temps, Naruto fit des clones. Quatre ombres sautèrent pour attaquer le ninja de grande renommée. Les clones prirent chacun un membre puis s'éclatèrent dans une explosion de flamme de dix mètres de diamètre, à la surprise de la cible et des spectateurs. Mais la victime n’était qu’un clone de terre. Pendant que les blocs de terre tombaient, Naruto entendit une voix qui provenait d'en haut.

- Katon: Goukakyuu no Jutsu!

Des flammes d’une grande chaleur s'étaient formées au sommet du mur de terre. Elles se dirigèrent vers Naruto qui, dans une tentative d'esquive, fut brûlé entre les omoplates. La chair du milieu de son dos avait des signes évidents de brûlures tandis que la partie de son manteau à cet endroit était grillée. Mais cela n’arrêta pas le Jinchuuriki qui retourna aussitôt au combat. En retombant, le maître des lieux vit son adversaire, ignorant la douleur, se ruer vers lui en composant de nouveaux signes de main.

- Tsume No Ketsueki! (griffes de sang)

Les griffes de chakra rouge du combat contre Jiraiya se formèrent, surprenant les deux filles qui comprirent que leur chef avait encore des atouts cachés. Ses griffes étaient différentes de la dernière fois qu'ils les avaient utilisées; cette fois-ci, il n’avait pas à prendre son sang. La raison est que, dans son combat contre Jiraiya, il n’avait pas eu le droit d’utiliser Kyubi. Il avait dû utiliser son sang où se trouvaient des résidus du chakra démoniaque, profitant du fait que le bijuu en laissait constamment échapper dans son corps sans vraiment le vouloir.

Par contre, cette façon rend la préparation de la technique de moins longue durée. Bref, cette fois-ci, le blond avait le droit de ne pas se retenir et il était prêt. Un combat en taijutsu élevé débuta. Le jeune homme avait l’avantage car le kage peinait à éviter le chakra que les griffes lui envoyait, malgré qu'il était très rapide sans pour autant égaler Lee. Naruto envoya son poing vers la figure de son opposant mais ce dernier se baissa.

N'abandonnant pas pour autant, le représentant d'Akuma Jidai projeta son pied en exécutant un arc avec. Voyant ça, le kage rattrapa le pied avec sa main malgré la vitesse du coup. Brusquement, il lâcha son emprise en ressentant une vive chaleur. Il eut à peine le temps de voir que sa main était brûlée par le chakra du démon renard que le pied qu'il avait arrêté il y a quelques secondes le frappa violemment à la tempe en continuant son mouvement. Il roula par terre avant de rentrer dans un arbre, étonné de cette puissance brute. Le chef d’Akuma Jidai sourit.

- Si tu penses que ça c’est rapide, attend voir. Ryuuketsu No Mai! (danse du carnage)

La vitesse de Naruto augmenta considérablement depuis la technique. Les deux adolescentes purent voir avec leurs pupilles spéciales qu'un flux d'énergie rouge, de quantité faible pour un jinchuuriki mais forte pour un homme normal, se propageait maintenant dans tout le corps du blond. Le chakra dans les mains et les pieds de Naruto était plus puissant. Pourtant, ce chakra n'était pas visible sans l'activation d'un dôjutsu.

Le jinchuuriki fit plusieurs coupures au kage qui avait à peine eu le temps de se relever. Le vétéran devait reculer devant ces assauts d'une violence inouïe. Il sentait une haine venant de son adversaire sans comprendre pourquoi ce dernier éprouvait un tel sentiment envers lui. Le sang du kage s'était mélangé au chakra rouge qui se trouvait sur les mains et les pieds de Naruto.

Les observatrices non plus ne comprenaient pas les émotions qui assaillaient leur chef, étant donné que ce dernier n'était pas supposé avoir rencontré Hanzou auparavant. Le vieux décala son cou tout en armant son poing alors qu'une main entourée d'une aura rouge passait là où se trouvait quelques instants plus tôt sa jugulaire. Naruto, étant pris dans son élan, ne put éviter le poing de son opposant qui se propulsa vers sa figure. Le choc envoya le blond dans le décor. Voyant ses blessures augmenter, le vétéran se renfrogna.

Il n'allait pas se faire marcher dessus par un jeunot, tout de même! Il recula et fit une longue suite de mudras. Naruto, voyant que la technique semblait puissante, se releva et fit de même. Mais merde! Leurs techniques doivent être drôlement fortes pour prendre autant de temps, pensèrent leurs spectatrices en reculant sans perdre une miette du combat titanesque. Puis, en même temps, les deux shinobis terminèrent leurs jutsus respectifs.

- Kyubi! Katon: Kagutsuchi!1urla Naruto.

- Katon: Kessei no Taiyoo! (création du soleil), cria Hanzou.

Des flammes semblables à la fourrure de Kyubi sortirent de la bouche du blond alors que des flammes normales mais de très fortes intensités sortirent de celle du chef d'Ame. Les flammes se rencontrèrent mais celles du chef d'Akuma Jidai étaient plus fortes; elles étouffèrent progressivement celles de son adversaire légendaire. Mais avant d'avoir eu le temps de le faire entièrement, un clone de terre d'Hanzou, qui se cachait dans le sol, sortit juste en face du jeune ninja surpris et lui donna un coup de poing dans le ventre pour le faire perdre son souffle.

Les flammes de Kyubi, affaiblies par le coup du clone, ne purent repousser celles de l'original qui fondirent sur Naruto. Le déserteur stoppa ses techniques et prit le sang qui coulait du coin de ses lèvres avant de faire des mudras tout en reculant. Reconnaissant la technique d’invocation, le vieil homme aux longs cheveux blancs ne prit pas de risque et fit pareil tout en continuant de souffler les flammes qui détruisirent son clone de terre qui se trouvait entre sa cible et son jutsu.

Naruto eut le temps de finir sa technique juste avant que les flammes ne l'atteignent. Presque en même temps, le vétéran termina la sienne. Après que l’écran de fumée produit par les techniques fut dissipé, on y vit deux êtres gigantesques se tenant face à face: une salamandre légèrement apeurée, appartenant sans doute au kage, et un renard à neuf queues. Celui-ci causa la stupeur à toute l’assemblée sauf à Naruto et de la frayeur au peuple d'Ame. Pour une raison inconnue, le sceau du Yondaime se trouvait sur le front de Kyubi. C'est sûrement la preuve que le garçon et le démon étaient encore liés l'un à l'autre, observa judicieusement le vieil homme assis sur sa salamandre rubiconde.

- On dirais que les techniques que nous avons mises en place avant de rentrer dans le village durant ton sommeil ont porté fruit. Il était temps que tu m’invoques, gamin.

- NE M’APPELE PLUS GAMIN! IL ME SEMBLE TE L’AVOIR DÉJÀ DIT! cria Naruto à la surprise générale, sûrement dû au fait qu'il n'avait pas pu battre Hanzou sans cette technique. Cela donna un léger malaise à Kyubi aussi.

Bien que le blond soit fort, il était quand même à des années lumières de pouvoir rivaliser avec le roi des bijuus.

- Je n’ai plus beaucoup de chakra. Ma réserve va bientôt atteindre sa limite. Il faut donc en finir avec lui le plus rapidement possible, informa calmement Naruto de façon à ce que seul Kyubi puisse l'entendre.

- D’accord! Mais après la technique que tu as utilisée pour battre Kajin, moi aussi j'ai beaucoup moins de chakra, fit le démon. En plus, mes capacités sont restreintes sous cette forme... Je vois que tu ne combats pas n’importe qui, Naruto-kun. Je me ferai un plaisir de montrer à tout le monde notre puissance, partenaire! ajouta-t-il d'une voix forte, de façon à ce que tous puissent l'entendre.

Partenaire! Il a dompté une telle bête et s’en ai fait un partenaire! pensèrent tous les spectateurs du village. Ce que personne ne remarqua est que le démon avait rapidement regardé six points éloignés hors du village, comme pour s'assurer que rien ne bougeait par là avant de passer à l'assaut. Kyubi courut avec une vitesse folle vers son adversaire. Il tenta de le griffer mais celui-ci esquiva l’attaque.

La force était telle que l’onde de choc produite quand la patte du démon heurta le sol détruisit une bonne partie du village et repoussa la salamandre géante. Le vieux et son invocation ripostèrent avec un puissant double jutsu Katon mais Kyubi concentra son chakra en une boule rouge sang qu’il condensa. La sphère au complet avait un diamètre proportionnel à la hauteur d’un homme adulte. Puis le démon propulsa de sa bouche une vague de chakra pur afin de balancer la puissante boule d'énergie sur ses adversaires et leur attaque de feu.

Sans problème, la sphère passa à travers de la vague de feu tout en continuant sa progression vers Hanzou et sa salamandre rouge sang qui reculèrent le plus possible, la terreur aux yeux. Par chance pour les spectateurs, l’explosion se produisit en dehors du village mais ce fut d’une telle violence que l’onde de choc brisa la muraille du village, endommageant quelques maisons et repoussant les villageois dans la direction opposée sans pour autant les faire tomber brutalement. L'amphibien géant avait disparu. Il avait reçu la boule de chakra de plein fouet.

Le bijuu et son jinchuuriki attendaient le kage mal en point qu’il pouvait voir grâce à leur hauteur s'enfoncer dans la muraille du village. Son invocation avait pris le coup à sa place mais il a quand même subit l'effet de l'onde de choc produite par l'explosion. Les deux autres membres d’Akuma Jidai arrivèrent, ébahies par la force de leur chef. Le renard gronda en voyant Yomehime mais s'arrêta quand Naruto lui signala qu'elle était une alliée.

Discrètement, Kyubi donna le peu de force qu’il lui restait à Naruto. Le garçon n'avait plus de chakra dû à l'invocation de son démon et la précédente technique les avait épuisés. Les habitants, malgré leur peur, jetèrent un coup d’œil au ninja étranger qui avait vaincu leur chef. Sans attendre plus longtemps qu'Hanzou réussisse à se relever, Naruto parla d’une voix forte et solennelle pour que tout le village puisse l’entendre.

- Kage d’Ame no Kuni, Hanzou. Tu es fort et c’est pour cela que j’ai décidé de t’épargner mais à une condition. En plus de ton titre de kage, tu devras porter le titre honorifique de Bannin no Kami (gardien de dieu) qui sera donné uniquement à ceux ayant résistés à un jinchuuriki et ce, pour la vie.

- Intéressant! J’ai fait la même chose avant avec ton sensei, la Godaime Hokage et Orochimaru. Quelle ironie du sort. J’accepte! répondit la voix forte mais résignée du kage.

- Tu es donc officiellement Bannin No Kami pour avoir réussit à résister à un membre d’Akuma Jidai! Sur ce, au revoir... Kyubi! s'exclama Naruto.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naruto Uzumaki   Lun 27 Juil - 21:48

C'est bon, fit le démon en disparaissant.

Les vainqueurs retombèrent sur le sol et marchèrent tranquillement vers la sortie sans que personne ne s’interpose. Tout le monde, des anbus aux simples villageois, s’écartait mais regardait sans retenue Naruto. Ce dernier, grâce au chakra de Kyubi, avait l’air de n'avoir subi aucune blessure même si en vérité, il ne pourrait pas tenir pour un autre combat.

Ensuite, les nombreux regards se posèrent sur la jinchuuriki qui leur jeta à son tour un regard noir. Immédiatement, les habitants d'Ame détournèrent leurs yeux de peur qu’elle se plaigne au blond. Ce faisant, ils observèrent alors Kajin et ils ne cachèrent pas leur stupeur. Son clan était aussi originaire du village. Les autres lui lançaient donc des regards qui montraient clairement qu'ils ne comprenaient pas ce que faisait une ratée avec l’homme qui maîtrisait le plus puissant démon et qui a vaincu celui qui est sûrement l’un des meilleurs shinobis de ce monde.

Elle les regarda et s’arrêta, attirant l’attention de son chef et de sa nouvelle coéquipière qui regardèrent à leur tour les membres du clan. Ces derniers baissèrent la tête comme signe de soumission pour la plupart mais d’autres, surpris, se souvenaient avoir vu traverser ce blond aux yeux azurs dans leur quartier. À ce moment là, ils le trouvaient inférieur à eux... mais plus maintenant.

Minable. Ce fut le seul mot qui sortit de la bouche de Kajin, ornée d'un sourire faussement désolé. À leur tour, le reste des membres d’Akuma Jidai sourirent et ils continuèrent tous leur route sans faire attention au clan. En un clin d'oeil, la rage du clan monta en flèche mais ces membres se retenaient de faire quoique ce soit. Finalement, après cette belle parade au milieu des rues, ils quittèrent le village d'Ame par la porte principal sans que personne ne tente quoique ce soit à leur insu.

C'est seulement à ce moment là qu'ils constatèrent que le soleil allait bientôt se coucher. Naruto avait maintenant de nouveaux ninjas dans ses rangs. Il devait aller voir Jiraiya, à présent. Mais le blond voulait récupérer ses forces, donc ils restèrent une soirée à dormir. Trop épuisés pour prendre le temps de discuter, Kajin et Naruto s'endormirent rapidement alors que Yomehime surveilla les alentours. Lorsque Kyubi lui informa qu’il avait repris toutes ses forces le lendemain matin, Naruto réveilla ses coéquipières et leur dit:

- Prochain arrêt: Konoha!





***Pendant là nuit, un peu plus loin dans la forêt environnante...***




Plus loin, tapis dans les bois, deux personnes aux longs manteaux noirs ornés de nuages rouges regardaient l’ancien lieu de combat.

- Que faisons-nous maintenant, Pein-sama? s’enquit une femme à la chevelure courte et bleue.

- Notre plan est malheureusement à l’eau. Il ne sert plus à rien vu qu’avec un tel évènement qui vient de se produire, la sécurité sera augmentée et les yeux des autres villages seront tournés vers Ame no Kuni, lui répondit un homme aux cheveux roux courts avec plusieurs piercings.

- Non seulement ce Jinchuuriki est terriblement fort mais en plus, il a avec lui une autre personne qui est très puissant. Elle et sa sœur ont pu rivaliser avec eux. Même si au final elles ont perdu le combat, elles ont survécu à leur assaut. Pendant qu’ils sont affaiblis, nous devrions peut-être…

- Non, Konan! L'Uzumaki ne semble pas particulièrement essoufflé ni blessé grâce à Kyubi. La Yagyu non plus et l’Uchiwa, elle, n’a absolument pas combattu. Il me sera difficile de les vaincre sans tous mes corps réunis.

Le regard de Pein croisa celui de Konan alors qu'il tournait la tête pour la regarder avec insistance. Konan observa les rinnegans de son chef tout en attendant plus d'explication. Ce dernier compris et décida de l'éclairer.

- Le temps que je fais venir les Pein de chaque coin du village, le jinchuuriki et les autres ne seront probablement plus détectables. De plus, Kyubi a remarqué ma présence avant même d'attaquer Hanzou. Ce Naruto sera difficile à vaincre et c'est la même chose pour l'Uchiwa, maintenant qu'elle possède ces yeux maudits. Nous devons conserver l'effet de susrprise. Replions-nous et prévenons les autres de s’occuper des jinchuurikis restants au plus vite avant qu’il ne les recrute tous, ordonna Pein, faisant réaliser à Konan le danger de la situation.

Puis, ils partirent mystérieusement en ne laissant aucune trace de leur passage…





***À Konoha***





Là-bas, les nouvelles de l’affrontement entre Naruto et Hanzou, la défaite de ce dernier ainsi que la création du titre de Bannin no Kami, qui est considéré comme supérieur à celui des sannins, s’est répandu pendant la nuit. Tous les rookies de l’année de Naruto ainsi que leur sensei et Jiraiya étaient rassemblés au bureau de Tsunade. Ils se tenaient tous droits et ils étaient avides de savoir si ce qu’ils avaient entendu était vrai. Tsunade soupira mais montra quand même un sourire.

- Je vois que vous connaissez déjà la nouvelle.

- Vous…vous voulez dire que c’est vrai? bégaya Neji.

- Hanzou me l'a affirmé par une lettre. Si Naruto l’aurait voulu, il aurait pu, à lui tout seul, prendre contrôle de ce village.

- Il devait être faible, ce Hanzou, fit Sasuke, attirant les regards frustrés de Jiraiya, Tsunade, Kakashi, Sakura et Ino.

- Ce faible, comme tu dis, a battu Jiraiya, Orochimaru et moi en même temps. Il était tout seul et il avait quasiment presque pas de blessure, siffla Tsunade entre ses dents en perdant sa bonne humeur.

- Quand vous dites Hanzou, vous vouliez parler du même qui a donné aux Sannin leur titre? s’exclama Kakashi, surpris. Mais il est invincible!

- Était invincible, corrigea Tsunade. Naruto ne paraissait même pas essoufflé après l’avoir battu à ce qu'il parait. Mais ce n’est pas le plus étonnant. Il a invoqué Kyubi et ce dernier le traitait comme son ami, lâcha la vieille en plongeant tout le monde dans une stupeur et une incompréhension des plus totales.

- Kyubi!? Qu’est-ce que Naruto peut avoir à faire avec ce démon qui a été tué par le Yondaime Hokage? demanda Kiba.

- Vous le traitiez de démon mais vous ne saviez même pas pourquoi!? Quelle belle brochette de cons vous faites! Vous êtes peut-être la génération à qui la vérité fut cachée mais n'importe qui vous l'aurait révélé si vous aviez demandé avec force! Je vais vous le dire moi: le Yondaime n'a pas tué Kyubi. Sa force était bien trop grande. Il a seulement pu l'enfermer dans le corps d’un nouveau-né. Ce poupon était Naruto, le fils du Yondaime. C’est un secret de Konoha, révéla Jiraiya avec une voix froide.

- JIRAIYA! s'écria Tsunade, outrée qu'il révèle de tel renseignements sans retenue.

- C’est pour ça qu’il était détesté? demanda Sakura d’une voix étouffée par des sanglots et le remord.

- Oui, et vous avez trouvé le meilleur moyen d’alléger son fardeaux, fit sarcastiquement Jiraiya mais avec un regard exaspéré, surtout à l'attention des membres de l’équipe 7 qui baisèrent la tête, intimidés. Tous, à l'exception de Sasuke qui regardait encore le mentor de son ancien coéquipier sans sourciller. Un Uchiwa ne baisse pas ainsi la tête devant qui que ce soit.

- Bref, son but ne semble pas de se venger de Konoha mais de détruire l’Akatsuki. Akuma Jidai et Akatsuki vont sûrement se faire concurrence, continua l'hokage.

- Akuma Jidai? Ça veut dire l’ère des diables, non? demanda Kurenai.

- Je vois que Naruto n’a pas perdu son sens de l’humour, ne put s’en empêcher de commenter Kakashi.

- Mais ce nom semble plutôt dire que les jinchuurikis seront en suprématie, non? demanda une Shizune inquiète.

- C’est ce qui me perturbe dans cette affaire, avoua Tsunade. Il y a aussi cette histoire de Bannin no Kami. S’ils sont des démons, ça veut donc dire que les forts shinobis non-jinchuuriki seront les gardiens de dieu. Donc il est possible qu'ils envisagent d'exterminer tous ceux qui ne sont pas jinchuuriki. Même si je pense que ce soit peu probable, le risque est là. Je crois plutôt qu'il a donné ce nom pour se faire connaître et se faire craindre. Ce n'est pas pour rien que ce titre est considéré supérieur à celui d'un sannin. Il voulait que ce soit ainsi.

- Est-ce que Naruto est seul? demanda Ino qui, depuis peu, s’intéressait beaucoup au cas du nukenin qu’elle considérait maintenant comme un ami proche.

- Hanzou n’a pas voulu me donner cette information. Mon avis est qu'il compatit et qu'il admire Naruto. Je pense même que, si ce dernier lui avait demandé, il lui aurait donné sa place de kage, révéla Tsunade, songeuse. Je pense que Naruto rassemblera tous les jinchuurikis et que l'Akatsuki va presser le pas pour les priver de leur bijuu ou les tuer, s’il voit qu'ils vont rejoindre Naruto.

- Dans ce cas, c'est une bonne chose. Les deux côtés vont être occupés à se battre, ce qui nous laissera le temps de recueillir des informations et de nous préparer, raisonna Shikamaru.

- Qu’est-ce qu’il faut faire, alors? demanda Hinata.

- Trouver les jinchuurikis et les éloigner de l’Akatsuki ET d’Akuma Jidai. Jiraiya, je te charge de localiser les jinchuurikis!

- Non, fit Jiraiya avec un sourire moqueur. Son ton était froid et calme, ce qui expliqua clairement à Tsunade qu’il ne voulait pas l'aider à coincer son élève préféré.

- ...Kakashi, tu remplaces, siffla l’ancienne sannin après quelques instants, frustrée de ne guère avoir le choix.

- À vos ordres, Hokage-sama.

- Les autres, vous restez ici en attendant l'ordre de mission. Si vous voyez quoi que ce soit de suspect, prévenez-moi. Entraînez-vous tout en restant alerte. Vous pouvez disposez!

- À VOS ORDRES! crièrent les ninjas avant de quitter le bureau plus rapidement que leur ombre.





***Du côté de Naruto***





Le groupe anti-Akatsuki avait pénétré la frontière du pays du feu. Naruto avait présenté Kyubi à Yomehime malgré les protestation de ce dernier. Il avait pourtant cédé et s'était comporté pas trop mal avec l'Uchiwa. De son côté, elle lui avait présenté Rokubi.

Ce ne fut pas bien long pour que les deux porteurs de démon du groupe s’entendent à merveille. C'était rare qu'ils trouvaient des semblables. Naruto avait vu Gaara mais Yomehime, elle, n'avait jamais vu d'autres jinchuurikis. C'était le premier qu'elle côtoyait. Ils étaient pareils et c'est pour cela que la confiance entre eux naquit facilement.

Naruto promit à la nouvelle de lui enseigner à invoquer son bijuu comme une invocation normale. Kajin, ayant passé la plupart de son temps à penser aux sentiments qu’elle éprouvait pour le seul mâle du groupe, ne parla que très peu. Lorsqu’elle s’endormit en serrant Naruto et en appuyant sa joue sur la sienne, elle était fixée.

La Yagyu et le porteur de Kyubi s’entendaient bien... peut-être trop bien de l’avis de Yomehime. Ce soir-là, cette dernière gardait le camp pendant que ses deux compagnons dormaient paisiblement. L'Uchiwa était plongée dans ses pensées devant le feu qui donnait un reflet éclatant à ses yeux.

Elle se posait des questions sur la relation entre ses deux compagnons, légèrement jalouse. Ils sont si proches quand ils dorment; Naruto lui adressait la parole avec un air tellement joyeux et Kajin lui souriait tout le temps, parfois avec un léger rougissement. C’est presque sûr qu’ils s’aimaient. Ou du moins, l’un des deux aimait l’autre.

Je pense que la seul façon d’en être certaine, c'est de les demander. Je ne peux pas aller en discuter avec Naruto. Vaut mieux que j’aille voir Kajin. Sur cette pensée, la femme aux cheveux bleus se dirigea vers l’autre femme du groupe qui dormait paisiblement. Ne pouvant pas attendre, elle la secoua doucement pour ne pas la faire sursauter.

- Hein?... Quoi? Comment? Où? demanda la Yagyu hagarde, avec un filet de bave qui coulait sur le cou de Naruto vu que sa tête était couchée à cette endroit.

- Désolée de te réveiller mais j’ai une question importante à te poser. Viens, nous allons plus loin.

Malgré qu'elle était totalement perdu, l'adolescente suivit la jinchuuriki. Elles s'éloignèrent que très légèrement, pour toujours avoir un œil sur le campement provisoire qu'ils avaient construit. Les filles trouvèrent un lieu confortable pour s'asseoir et papoter. Alors que son amie, tout en prenant son courage à deux main, s'installait sur une grosse pierre, Kajin se posait de plus en plus de questions sur son comportement étrange.

Elle ne lui avait jamais semblé très bavarde. L'Uchiwa paraissait à un certain point de ne pas savoir socialiser adéquatement. Ce n'est qu'après un bout de temps qu'elle avait remarqué qu'elle parlait très normalement avec Naruto. Elle en avait déduit qu'elle se sentait tout simplement pas à l'aise à parler avec elle, sûrement dû au fait qu'elle venait du village d'Ame. Mais là, elle voulait lui parler et, d'après sa gêne apparente, peut-être même lui faire une confidence. Elle décida de commencer à parler la première et d'être directe.

- Ça doit être important pour que tu me réveilles. Qu'est-ce qu'il y a? Tu n'agis pas normalement.

- C’est que... Je me demandais si... Si Naruto et toi, vous étiez... ensemble?

- Je vois et j’imagine que tu veux la vérité...

- Hm!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naruto Uzumaki   Lun 27 Juil - 21:49

- La vérité est que nous ne sommes pas ensembles. Mais, j’avoue que je l’ai aimé. Je me rends compte maintenant que je l’aime comme un frère. Il m’a sauvé de la solitude que j’avais à Ame no Kuni et il m’avait acceptée tel que j’étais. Quand j’étais sûre qu’il ne me mentait pas pour profiter de moi, il est devenu la personne la plus importante à mes yeux. Plus que mes vrais parents et je ferais tout pour lui. C’est pour cela que je croyais que je l’aimais comme on aime son amoureux. Je veux le rendre heureux tout comme lui m’a rendue heureuse, tu vois?

- Oui. Merci, tu me soulages. Je ne pensais plus avoir de chance contre toi.

- Toi et moi, nous connaissons Naruto que depuis peu. Mais je sais qu’il s’intéresse à toi. Amoureusement, je ne saurais le dire. On dirais que quelque chose l’empêche de se montrer à toi. Mais, n'abandonnes pas!

- Oui, je ne vais pas le laisser partir!

- À partir de maintenant, je ne vais plus me coller à...

- Non! Tu peux continuer. Tu es sa sœur de cœur après tout. Et quand on comprend votre relation, ça devient tout à fait normal de vous voir comme ça, fit Yomehime avec un sourire.

- Merci. Tu ne sais pas à quel point sa présence me rassure. Bon, on retourne au campement? Je suis fatiguée!

- Ouais! Bonne nuit.

Soulagée, Yomehime regarda sa nouvelle amie se recoucher, collée sur Naruto. En quelques instants, elle se rendormit. L'Uchiwa ne put s’en empêcher de rire en voyant qu’elle bavait de nouveau sur le cou du blond et que la bave commençait à faire une flaque par terre. Elle avait plus confiance en sa coéquipière qu'avant. Elle l'avait souvent aperçue, avant que Naruto entre dans sa vie, mais ne lui avait jamais adressée la parole, pensant qu'elle était comme les autres qui la maltraitait. Mais finalement, elle ne leur ressemblait pas. Elle aussi, elle connaissait la solitude, bien qu'elle était plus acceptée des siens.

Le reste de la nuit se passa sans incident. En se réveillant, Akuma Jidai se prépara à partir. Naruto avait fait rire les deux filles en se réveillant. Le blond avait fait un cauchemar cette nuit-là. Il s'était bêtement fait prendre par une technique suiton d’un ninja déserteur inconnu. Il allait se noyer et ça l’avait énervé. Mais quand il se réveilla, il comprit pourquoi il avait fait ce rêve. Le chef de la troupe était frustré de s’être réveillé dans un océan de bave. L’Uchiwa ne pouvait s’arrêter de rire en voyant l’air qu’avait Kajin. Elle avait rougi violemment en voyant le cou de Naruto quand ce dernier l’avait réveillée.

Elle essuya rapidement un filet de bave suspect qui perlait le coin de ses lèvres mais les yeux bleus du blonds l’avait déjà aperçu. Au début, elle se sentait toute petite mais quand elle avait vu le long filet de bave gesticuler dans tous les sens pendant qu’il lui criait dessus, elle éclata de rire en disant que c’était dégueulasse. Cela frustra encore plus Naruto. Mais en la voyant heureuse alors qu’elle avait l’air si angoissée et préoccupée avant, il éclata de rire avec elle en essuyant la bave, question de ne pas gâcher sa bonne humeur. Le calme fini par revenir dans le campement provisoire.

Ce dernier fut défait et toutes les traces de leur venue furent effacées. Quand l'opération s'acheva, le groupe suivit le chef qui se dirigea vers Konoha en sautant d’arbre en arbre. Peu de temps après leur départ, des shurikens volèrent soudainement dans leur direction. Ils sautèrent au sol pour les esquiver. Cela mena les membres de la nouvelle organisation sur un lieu trop découvert à leur goût.

Akuma Jidai se retrouva face à deux ninjas ornant les couleurs de L'Akatsuki...


[1]Kagutsuchi est le dieu du feu de la religion Shintoïsme. Religion que Kishimoto utilise comme référence pour trouver les noms des jutsus du Mangekyou Sharingan. Les meilleurs exemples sont Amaterasu, Tsukiyomi et Susanoo qu’Itachi utilise vu qu’ils ont le nom des dieux de cette religion et possèdent un rapport entre l’attaque et les pouvoirs de ces dieux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naruto Uzumaki   Lun 27 Juil - 21:49

Akuma Jidai se trouvait devant deux membres de l'Akatsuki bien connus par Naruto: Itachi Uchiwa, avec son Sharingan activé, et Kisame Hoshigaki, tenant fermement Samehada. Tous les deux avaient un regard qui montrait une certaine frustration, sans doute après le fait d'avoir dû attendre ses adversaires depuis hier soir.

Le blond jeta un coup d’œil vers ses coéquipières. Kajin observait Kisame qui semblait s’échauffer le bras. Yomehime, elle, avait son Sharingan rivé sur Itachi. Son expression facial dégageait de l'impatience et de l'amusement vu que ce dernier semblait surprit de la voir ici. On dirait qu'aujourd’hui, je ne combattrai pas... dommage, pensa Naruto. Itachi tourna ses yeux vers le mâle du groupe de shinobis s'opposant à l'Akatsuki lorsque Yomehime s’adressa à celui-ci.

- Qu’est-ce qu’on fait, chef?

Chef!? pensa Itachi. Si ELLE l’obéit, cela signifie que Naruto est plus fort ou plus compétent qu’elle!

- Éliminons Kisame. Je pense que Kajin veut bien s’en occuper.

- Et l'autre? Qu’est-ce qu’on en fait? demanda Kajin en activant son dôjutsu.

- On le garde en vie, je connais son secret...

- Secret!? Demanda Kisame en regardant Itachi qui avait, pendant une fraction de seconde, froncé les sourcils.

- Ce n’est rien Kisame. On s’en débarrasse le plus vite possible, fit Itachi avec une voix décontractée, comme si tout cela ne le concernait point.

- Kyuyu-kun, prend donc un siège et admire le spectacle, proposa Yomehime d’un ton posé en se tournant vers Itachi, faisant ainsi comprendre à Kajin que c’était son adversaire.

Je vais enfin pouvoir voir ce qu’elle est capable de faire, pensa Naruto.





***POV Kisame contre Kajin***





Kisame s’éloigna du groupe et Kajin le suivit. Ils s'étaient rendus dans un lieu rocheux avec que de la granite et un peu de terre. Les arbres étaient très loin d'eux. L’homme requin fit des mudras, lança Samehada en l'air et joignit ses mains.

- Suiton: Bakusui Shouha!

Il cracha une quantité incroyable d'eau qui se répandit sur le sol, formant une sorte de terrain aquatique lui rendant le combat plus facile. Mais, ce qu’il ne savait pas encore, c'était que son adversaire n’était pas désavantagée. Tous les deux utilisèrent leur chakra pour marcher sur l’eau. Puis Kisame fonça sur la kunoichi. Celle-ci fit des mudras à son tour.

- Hyoton: Sode no Shirayuki (Manche de neige blanche)!

Dans les airs, devant la Yagyu, de l'eau apparut de nulle part pour former une grosse bulle d'eau d'à peu près la grosseur d'un bras. La jeune fille agrippa le liquide en suspension en son centre et celui-ci se transforma en un katana. Les parties les plus éloignées de ce liquide s'allongèrent et se durcirent pour former le manche qu'elle tenait et la lame.

La partie la plus proche d'elle demeura liquide et ressemblait maintenant à un petit fil cylindrique comparable à une veine. Ce fil alla sous son manteau pour s'enrouler autour de son bras. Son chakra semblait y passer à travers pour aller vers l'épée de glace, ce qui rendait cette veine d'eau d'un bleu éclatant.

Non seulement elle peut combiner les affinités de l'eau et du vent mais elle peut aussi produire de l'eau sans prendre celle qui se trouve à ses pieds... vraiment intéressant, furent les pensées du membre de l'Akatsuki alors qu’il s’élançait vers l’adolescente.

L'ancien des sept épéistes de la brume empoigna solidement son épée avec une seul main. Il la projeta avec force en lui faisant exécuter un arc de cercle du bas vers le haut qui semblait avoir pour but de séparer le côté droit et gauche de son corps. Grâce à son Murasaki Ryougan, la Yagyu put voir venir le coup au ralenti et se plaça de manière à pouvoir le bloquer.

Elle agrippa son épée à deux mains au-dessus de sa tête pour après l'abaisser vers le bas de façon à frapper violemment l'épée de son adversaire et de le désarmer. Mais, la force physique de Kisame était d'une telle ampleur qu'au lieu de le désarmer, elle se vit propulser vers le ciel.

La force de ce type est tout simplement incroyable! Il m'a attaquée à une seul main alors que moi j'ai mit toutes mes forces dans ce coup avec mes deux mains et c'est moi qui a fini en position de faiblesse. Il a repoussé ma lame mais, en plus, il a pu me soulever dans les airs en continuant le mouvement. Je vais devoir éviter tous ses coups et ne plus les bloquer. Mais, il est quand même assez rapide. Ça va être difficile, pensa la nukenin d'Ame alors qu'elle planait encore dans les airs.

Alors que sa tête s'approchait de la surface de l'eau, elle remarqua Kisame lui foncer dessus comme une fusée de manière à lui perforer la tête avec la pointe de sa gigantesque lame avant qu'elle ne tombe dans l'eau. Ce dernier put voir le regard alarmé d'une personne voyant sa dernière heure arriver et s'en délecta. La pointe de Samehada se déploya et transperça la tête de Kajin.

- Nani! cria-t-il alors qu'il remarqua que la jeune fille à la tête transpercée avait fait place à une autre qui avait judicieusement placée son épée sur la sienne en se servant d'elle comme point d'appui.

- Genjutsu, répondit simplement la kunoichi qui avait la tête vers le sol juste un peu plus haut de Samehada et qui profita de la surprise de son ennemi pour projeter son pied vers son visage.

Le grand homme recula sous le coup mais semblait nullement blessé. Il avait posé un regard blasé sur l'adolescente, cherchant une explication alors qu'elle était souplement retombée sur ses pieds. Il était sûr de l'avoir projetée vers le ciel. Quand avait-elle exécuté cette technique?

- Lorsque je m'approchais de la surface de l'eau, je t'ai remarqué venir sur moi. À ce moment, je t'ai regardé dans les yeux en te plongeant dans un faible genjutsu. Ce genjutsu te faisait voir mes mouvements plus rapidement qu'il ne l'était. Son but était que tu tentes de me transpercer avec ton épée avant le moment opportun, me permettant ainsi de m'appuyer dessus pour ne pas me faire embrocher.

- Je vois c'est un genjutsu très faible mais qui, dans le feu de l'action, n'est pas facilement décelable et très efficace. Par exemple, il est si faible qu'il s'est arrêter tout seul dès que j'ai pris contacte avec l'illusion. Donc tu ne pourras plus l'utiliser sur moi une deuxième fois.

Après ce bref dialogue, Kisame s'élança sur la Yagyu qui, malgré son Dôjutsu, peinait à esquiver les puissantes mais rapides attaques de Kisame. Voyant qu'elle n'arrivait presque plus à éviter les coups du renégat de Kiri, elle concentra son chakra dans ses mains.

Elle se mit à bloquer avec beaucoup de difficultés les attaques de Kisame, qui étaient de plus en plus violentes, sans être capable d’attaquer. À la surprise de l’homme bleu, il constata que sa précieuse épée était maintenant recouverte de glace.

Mais Samehada se déploya sous les bandages la recouvrant et brisa la glace. Kisame fit un tour sur lui-même tout en projetant son talon dans le flanc de la Yagyu qui en eut le souffle coupé avant d'être balancée plus loin. Elle fit une roulade vers l'arrière, sur la surface de l'eau pour se remettre debout en position défensive.

À peine fut-elle remise sur pied qu'elle se prit un vigoureux coup de genou dans le ventre, la faisant pousser un gémissement de souffrance. Elle ne sentait plus ses pieds toucher le sol après le coup qui lui fit courber le dos et baver légèrement sur la cuisse de son agresseur.

Ce dernier, frustré, lui envoya un crochet droit qui heurta de plein fouet sa figure. L'impact repoussa la kunoichi qui roula sur la surface liquide en manquant de près de couler dans l'eau. Désireux d'en finir vite, Kisame abaissa son épée géante vers son adversaire qui était encore à quatre pattes.

Lorsqu'elle releva la tête, il put apercevoir du sang coulant du milieu de son front mais surtout, les yeux de la jeune femme étinceler d'une éclat bien plus lumineux que la normale. Une aura meurtrière et un vent polaire s'échappa du corps de cette dernière.

Elle esquiva l'énorme épée avec une roulade rapide sur le côté et lui fit une jambette, provoquant la descente de celui-ci vers l'étendu d'eau alors qu'il voyait l'alliée des Jinchuurikis se redresser déjà sur ses deux pieds et relever sa lame de glace vers le haut, prête à l'abaisser vers son coup. Avec beaucoup de difficulté, il releva le plus rapidement possible son épée spéciale et bloqua avec sa garde l'arme faite de glace de son opposante.

Avec une rapidité déconcertante, vu qu'il était toujours couché sur la surface de l'eau, il projeta l'extrémité tranchante de son épée après avoir repoussé celle de Kajin de manière à séparer les pieds du hauts du corps. Plus par instinct que par clairvoyance, la ninja recula immédiatement mais le bout de Samehada laissa quand même une longue traînée de liquide rougeâtre après son passage au niveau du ventre.

La blessure demeurait néanmoins que superficielle, vu son manque de profondeur. La combattante se remit en position offensive alors que Kisame se relève rapidement avant de retourner à la charge. Usant de toutes ses forces, il frappa de la seul main qui tenait son épée la lame de glace devant lui. Le coup fut d'une telle violence que le membre d'Akuma Jidai se retrouva avec un genou au sol.

L’homme au manteau noir avec des nuages rouges en profita pour faire des mudras avec sa main libre tout en maintenant, à l'aide l'autre main qui tenait Samehada, la jeune fille dans sa position de désavantage, sans rompre le contact entre les deux lames spéciales. Impuissante étant donné que ses deux mains étaient occupées à ne pas se faire toucher par Samehada, Kajin ne put rien faire pour arrêter l'enchaînement de signes de main du shinobi.

- Suiton: Suikodan no Jutsu!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naruto Uzumaki   Lun 27 Juil - 21:50

Un jet d’eau se dirigea vers la femme aux cheveux argentés qui, malgré qu'elle l'avait vu venir, n'eut pas le temps d’esquiver. La kunoichi tenta de bloquer le plus possible l’attaque avec son épée mais c’était peine perdue. Elle fut repoussée de quelques mètres et coula dans l’eau. Pendant ce temps, Kisame exécuta encore un autre jutsu.

- Suiton: Goshokusame!

En voyant arriver cinq requins aqueux, Kajin fit dix clones de glace. Les clones se dispersèrent pour encercler les animaux aquatiques. Quand ces animaux arrivaient trop proche, les clones les repoussaient avec leurs épées. Son attention étant trop focalisée sur les requins, elle ne vit pas son adversaire faire des signes de main de nouveau.

Tous les requins furent enfin regroupés grâce au sacrifice de quelques clones de glace. La vrai Kajin fit des mudras, ce que Kisame remarqua immédiatement. Les deux terminèrent leur jutsu mais n’entendirent pas l’autre le prononcer.

- Suiton: Suikodan no Jutsu! fit Kisame qui peut parler dans l’eau.

- Hyoton: Kangoku no Aisu (Prison de glace)! Pensa Kajin, pour qui parler dans l’eau n’était pas très recommandé pour sa santé.

Les cinq requins finirent gelés dans une grande boule de glace qui coula au fond de l'eau. Les clones, se rappelant de Kisame, se tournèrent vers la surface. Mais le requin que Kisame avait créé quelques instants plus tôt mordit la vrai Kajin à la hanche, lui faisant couler un filet de sang et dissipant ses clones qui se brisèrent en mille morceaux.

En prenant toutes ses forces restantes, la femme aux cheveux argentés utilisa son épée pour geler son agresseur et le découper en morceau. Mais lorsqu'elle vit qu’elle perdait trop de sang et aussi d'oxygène, Kajin se décida enfin à utiliser cette technique:

- Hyoton: Kisshouten No Aisu (Déesse de la glace)! Murmura dans sa tête la Yagyu.

De la glace, comme lors de son combat contre Naruto, recouvra son corps. Là où le requin aqueux avait planté ses crocs se retrouva aussi sous une fine couche de glace qui s’avérait efficace pour cesser l’hémorragie ou, tout du moins, le faisait temporairement. Chose étonnante, elle semblait aussi pouvoir enfin respirer sous l’eau! En effet, cette glace a le pouvoir libérer de l’oxygène.

Kisame comprit pourquoi en l'observant. Elle doit sûrement faire un changement de nature du chakra à partir de son armure. Je suppose qu’elle sépare les deux éléments de sa glace grâce à un changement de nature. Elle fait sortir l’eau hors de l’armure mais garde l’air dedans pour qu’elle puisse respirer. Le fait que son armure est collée à elle doit lui faciliter la tâche. En revanche, devoir faire cette action continuellement, toujours renouveler la glace, doit lui faire perdre beaucoup de chakra. Même si elle en a beaucoup, elle ne tiendra pas longtemps sous l’eau.

Kajin était encore au fond de l’eau. Kisame avait plongé pour aller la retrouver. Étant un homme poisson, la vitesse de Kisame sous l'eau était bien plus élevée que celle d'un homme normal. Shimatta1! Je ne peux pas le laisser trop s'approcher, sinon, il va me malmener avec son taijutsu! pensa la kunoichi, alertée par une telle facilité de se mouvoir dans l'eau.

Elle pointa l'homme de son épée qu'elle tenait toujours et la glace qui composait celle-ci s’allongea vers Kisame. Voyant un bout pointu qui grossissait à vue d'œil venir vers lui à une vitesse fulgurante, l’homme requin se décala vers la gauche. Visant aucunement le membre d’Akatsuki, Kajin continua son mouvement de façon à toucher l’épée de son ennemi, qu’il tardait à ramener vers lui à cause de son poids.

Kuso[1]! Pensa Kisame en voyant son arme remonter rapidement vers la surface. Il tenta de la poursuivre mais la glace à côté de lui s’allongea vers lui en un pic qui s’enfonça dans ses deux genoux, provoquant une plainte de douleur de sa part. La chair autour de la blessure avait gelée en lui causant encore plus de douleur.

Dans un ultime effort pour se déloger, l'homme-requin donna un violent coup de poing sur la glace. Malheureusement, celle-ci était bien trop dure pour se briser à ce simple impact et n'eut qu'une petite fissure. Kisame put facilement voir que la partie de son poing qui avait frappé la glace était maintenant rougie par du sang.

Soudainement, il se rappela de la vaurienne qui lui avait infligé cette blessure. La garce! Je l’ai oubliée! Quand il se retourna, il put la voir, l'épée détachée de son bras, finir des signes de mains.

- Hasaki Tôketsu (Lame gelée)! S’écria la Yagyu.

Quatre pics de glace de la grandeur d’un bras se formèrent dans l’eau. Le regard de Kajin se posa sur les coudes et les genoux de Kisame. Ces pics, semblant être dirigés par ce regard, foncèrent vers leur objectif. Un long filet de sang s'échappa des articulations ciblées, provoquant un nuage écarlate autour.

Le manteau de Kisame, malgré l’eau, commençait à prendre une couleur rosée là où il était blessé. Je... je perds trop de sang, pensa Kisame avec une légère panique en remarquant qu'il avait déjà certains symptômes proches de l'agonie.

- Tu penses que c’est suffisant pour me tuer, fillette? Demanda-t-il malgré les douleurs, vu qu'elles étaient insuffisantes pour l'empêcher de combattre.

- Tu ne crois pas si bien dire... Ne t’en fais pas. La douleur te feras remarquer...

L’homme-requin ne comprenait rien à tout ce charabia. Il commençait à penser que le combat avait rendu la fille folle parce qu’à l’évidence, cette glace ne lui faisait rien qu'à part le blesser un peu et réduire sa mobilité. Croyant que la Yagyu essayait sûrement de gagner du temps, il l’oublia et tenta de déloger les pics de glace de l'un de ses genoux.

C’est à ce moment qu’il la remarqua. Une douleur fulgurant qui le prenait aux genoux et aux coudes qui le fit faire un brusque soubresaut. Cette douleur n'était pas limitée seulement au niveau de ses articulations, par contre. C’était comme si quelque chose de dure et d'extrêmement froide se déplaçait dans son organisme à partir de là où la glace avait percée sa chair.

Cette chose lui arrachait sans merci la chair, les muscles et les os au passage. Un cri de souffrance franchit ses lèvres alors qu’il cherchait une explication. Il savait que cette technique n'était pas normal. C'était pas seulement un simple Hijutsu. Cette technique devait être probablement plus difficile à maîtriser que les précédentes que la jeune fille avait utilisées. La kunoichi répondit à sa question silencieuse.

- Tout était prévu depuis le début. La glace que j’ai utilisée pour t’enlever Samehada avait comme but final de t’immobiliser. Elle devait pénétrer ta chair et, en même temps, t'enlever l'arme qui aurait peut-être pu briser cette dernière. Par la suite, je devais t’envoyer quatre épées éloignées l’une de l’autre dans ton corps. Tu ne l'as pas remarqué mais ces épées attirent mon chakra et la glace qui t’a enlevé ton épée n’est qu’à demi solide et remplit de mon chakra. La chose que tu ressens actuellement, qui arrache tout dans ton corps en se dirigeant vers les épées plantées dans ton corps, n’est nul autre que ma glace spéciale qui se fait attirer par les quatre épées. Tu vas mourir progressivement gelé et brisé de l’intérieur.

Mes... mes forces me quittent... Je dois faire quelque chose et vite, pensa Kisame qui ne pouvait déjà plus parler. Il la sentait, cette prodigieuse douleur qui le faisait agonir se propageant partout dans son corps. Non, ce n'est pas une voile noire qui troublait sa vision.

Il perdait du sang de toutes les orifices disponibles: bouche, yeux, nez, oreilles, anciennes blessures et même nouvelles blessures causées par la glace qui, des fois, lacérait sa peau. C'était une voile rouge sang qui troublait sa vision.

Lui qui déchiquetait ses adversaires pour les tuer se fait maintenant déchiqueter à son tour. Quelle ironie! Il ne pouvait déjà plus bouger. Quand il a vu qu'il menait, il a sous-estimé la capacité de son adversaire de retourner la situation. Grave erreur!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naruto Uzumaki   Lun 27 Juil - 21:51

Lui qui était maintenant plus très bleu sait que c’est cette garce au sourire arrogant et à l'aura dégageant un froid hivernal qui sera probablement son dernier adversaire. Il aurait voulu faire un dernier geste pour mourir dans l’action mais ses membres étaient déjà congelés de l’intérieur.

Maintenant, il comprenait le sentiment qui s'emparait de ses victimes quand ces dernières savaient qu'elles allaient mourir et qu'elles voulaient l'emmener dans leur tombe. C'était avec rage qu'elles se résignaient, sachant qu'elles ne seraient même pas capables de faire le moindre mouvement. Ses nombreuses victimes n'avaient jamais eu la satisfaction d'être mort en tuant leur ennemi.

Aujourd'hui, il était dans la situation de ses malheureux dont il se moquait. Kisame sentait cette matière froide le déchiquetant entourer son cœur qui battait de façon très irrégulière et faiblement. Puis le toucher sans pour autant le détruire tandis que sa vie se fana encore plus qu’elle ne l’était à cet instant précis. Réussissant à ouvrir la bouche, c'est une voix rauque ponctuée de fréquent toussement qui parvient aux oreilles de Kajin.

- C'est... donc à ça... qu'aurait ressemblé... le gamin qui suivait Zabuza... après quelques années, articula-t-il tant bien que mal en repensant à Haku qui est mort avant d'avoir atteint son plein potentiel. Au moins, toi non plus... tu ne pourras pas... faire grand chose après.... Ces blessures que tu as ne sont pas superficielles... n'est-ce pas?

L'homme bleu tenta de reprendre la parole mais n'y parvint point. Le froid avait atteint sa gorge. Sa vision commençait à se noircir, ce qui signifiait qu'il allait bientôt perdre connaissance ou pire. La jeune femme ne prêta guère attention à ses paroles. Il entendit qu’une seule parole. Cette dernière ne répondait nullement à sa question et signifiait clairement que sa mort était venue.

- Katsu2! Cria la kunoichi en faisant le signe du tigre avec ses mains.

Le corps de Kisame explosa provoquant des remous dans l'eau. Pourtant, il y avait très peu de traces de sang. La technique de Kajin avait transformé en glace ce liquide chaud qui permet au corps de fonctionner. Certains membres pourtant demeuraient moins détruits. Par exemple la tête vu que la glace n'avait pas eut le temps de l'endommager avant d'éclater.

La jeune fille remonta avec peine à la surface. Son chakra était épuisé après une telle technique. Tout de suite après l'avoir exécutée, son armure de glace s'était effritée vu qu'elle n'était plus alimentée en chakra. Ses blessures causées par les attaques du membre d'Akatsuki étaient toujours présentes.

Le sang qui avait arrêté de couler durant le combat recommença à sortir de ses plaies, mais avec un débit plus faible. La Yagyu avait cependant eu le temps de récupérer un peu mais pas beaucoup. Sa peau était blafarde à cause des pertes de flux sanguin et des ecchymoses se trouvaient un peu partout sur son corps à cause des coups que Kisame lui avait donnés.

Les muscles tendus par l'effort, elle se releva lentement sur ces jambes après avoir atteint la terre ferme à la nage. Haletante et épuisée, elle se retourna pour jeter un coup d'œil là où elle combattait précédemment. Elle pouvait voir au fond de l’eau les restes de Kisame.

- Je déteste briser en morceau le cœur des hommes. Ça met toujours nos relations en froid mais là je vais faire exception. Ça, c’était pour Naruto, Yomehime et ainsi que tous les autres jinchuurikis que votre organisation a tyrannisé, fait souffrir et tués. Pour vous, membres de l'Akatsuki, je n'aurai aucune pitié.

Alors que le membre d'Akuma Jidai retournait au lieu où ses compagnons d'arme et le dernier membre d'Akatsuki combattaient, une personne cachée sous une cape de voyage noir marchait tranquillement vers un pic de glace qui semblait prendre forme sous l'eau pour défoncer la terre.

Ce dernier toucha la glace comme pour voir sa solidité et, après une courte hésitation, grimpa sur celle-ci jusqu'au sommet qui se trouvait à environ deux mètres de hauteur. Arrivé en haut, l'inconnu regarda le manche d'une énorme épée qui dépassait de la glace. Tout sauf le manche était dans la glace.

En usant d'une de ses mains remplis de chakra, il agrippa de manière hésitante l'épée qui se déploya toute seule, ne reconnaissant pas son utilisateur. En faisant ainsi, Samehada brisa la glace qui la coinçait mais ne parvint pas à repousser l'inconnu. Le chakra l'avait protégé et permis à ce dernier de manipuler l'épée en toute sécurité. Il la regarda, pensif, en train de se débattre dans ses puissantes mains.

- Voilà donc l'une des épées des sept ninjas renégats de Kiri. Avec cette dernière, je pourrai prouver la mort de ma cible. Ça m'a l'air d'un artéfact précieux et puissant en plus... Cette fille était forte mais pas tant que ça. Elle ne m'a même pas remarqué. Pathétique!

L'inconnu partit avec un sourire cruel accroché au lèvre. Alors qu'il s'éloignait, un ombre sortit d'un tronc d'arbre. L'homme en question avait la moitié du corps noir et l'autre blanche. Son corps semblait se trouver dans une plante et il portait un manteau noir qui arborait les nuages rouges d'Akatsuki. Il regarda dans la direction où était parti l'inconnu.

- Tu es aussi pathétique qu'elle. Toi non plus, tu ne m'as pas remarqué. Au moins, elle était occupée... mais pas toi. Je rapporterai cette information au chef, sois en sûr. Nous allons t'observer et si toi et tes compagnons n'êtes pas alliés, nous allons vous détruire. Il est juste dommage que je ne puisse pas assister au combat d'Itachi vu qu'il y a beaucoup trop de personnes dans cette direction... J'aurais aimé déguster de la chair fraîche, murmura avec une certaine folie le cannibale d'Akatsuki tout en tournant la tête vers les restes de Kisame.

Un sourire sadique ornait ses lèvres mais ce dernier s'effaça brusquement. Quand il était venu, les parties intactes du corps de Kisame étaient encore sous l'eau. Maintenant, elles avaient disparues. Il ne captait même plus l'odeur macabre de la mort. Rapidement, il se questionna sur cet évènement inattendu.

Ce n'était pas l'autre emmerdeur qui vient de partir, ça, c'est certain. Qui avait pu récupérer au fond de l'eau les restes de Kisame sans être aperçu? Pourquoi avait-il pris juste les restes pour partir? Je vais devoir rapporter cet évènement au chef. Il y a peut-être un nouveau fauteur de trouble qui rôde dans les parages...

Sur ces pensées, Zetsu disparut de la même façon qu'il était venu.

L'inconnu, plus loin dans une forêt, eut un sourire alors qu'il observait l'une des sept épées légendaires connues dans tout le monde des ninjas quelques secondes après que Zetsu soit parti.

- Pas très discret, le schizophrène. Même lorsqu'il murmure...

Ce dernier, étant parti trop tôt, ne semblait pas avoir ressenti la présence du troisième intrus qui avait récupéré les restes intactes de Kisame.
Revenir en haut Aller en bas
Keiji Shuu
| Akatsuki Ninja - Sous-Chef |
| Akatsuki Ninja - Sous-Chef |
avatar

Messages : 636
Date d'inscription : 01/04/2009
Age : 25
Localisation : Akatsuki

Fiche Ninja
Technique :
Ryos:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Naruto Uzumaki   Lun 27 Juil - 22:01

Bon je dois t'avouer que pour tout lire sur ce coup ...
Je pense que tu as le niveau souhaité pour Senin Ero.
Je n'ai pas lus les trois denier post, je te le confie xDDD, sur ceux, je te donne un Test RP ( ah oui hein tu as naruto ... ) Fonce faire ta fiche technique et retrouve Sasuke dans l'arène de combat Officiel. Merci et bonne continuation

_________________

You Rock My World.
Ex.Sânin Du Pays de La Feuille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://naruto-shouka.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naruto Uzumaki   Lun 27 Juil - 22:03

en vrai?^^
Revenir en haut Aller en bas
Keiji Shuu
| Akatsuki Ninja - Sous-Chef |
| Akatsuki Ninja - Sous-Chef |
avatar

Messages : 636
Date d'inscription : 01/04/2009
Age : 25
Localisation : Akatsuki

Fiche Ninja
Technique :
Ryos:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Naruto Uzumaki   Lun 27 Juil - 22:08

Oui, Contre Le Vrai Sasuke de Notre Forum. Prépare toi Wink

_________________

You Rock My World.
Ex.Sânin Du Pays de La Feuille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://naruto-shouka.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naruto Uzumaki   Lun 27 Juil - 22:09

okay^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Naruto Uzumaki   

Revenir en haut Aller en bas
 
Naruto Uzumaki
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Naruto – Tome 1 : Naruto Uzumaki !!
» L'héritage du Rokudaime Hokage (Naruto Uzumaki)
» [Tournoi HRP Tour n°3] : Uzumaki Naruto vs Eclypsia.
» Naruto Uzumaki
» Rayon arme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Shouka :: Présentations :: 
» Zone Présentation «
 :: Konoha :: Présentations validées
-
Sauter vers: